Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 21 avril |
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

« J’ai connu Mel Gibson, et ce n’est pas le monstre que l’on décrit »

td7m-nzn9giwuejealht-wjvzs2zkay4oieamt-7prahn0kjzma1h4fvj8h9inlduoxln3ylxivlmm4dasf7wd8p8unmq.jpg

aleteia - publié le 19/03/14

Alisson Weiner, journaliste qui avait jadis accusé la star d’Hollywood d’antisémitisme, revient sur la véritable personnalité de l'acteur.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

18/03/2914

Hollywood connait-il le pardon ? C’est ce que se demande la journaliste juive Allison Hope Weiner quant au « pêcheur » le plus scandaleux (et talentueux) du star system américain : Mel Gibson. Dix ans après la sortie de La passion du Christ de Mel Gibson, largement attaqué par la journaliste, cette dernière a dressé un portrait de l’acteur et réalisateur multi récompensé (puis banni). Pourquoi l’a-t-elle fait ? « Je l’ai connu en personne et il n’y a rien en lui qui colle avec ce qui a été écrit ou dit sur lui ».

Une amitié au-delà des préjugés
Allison Weiner, comme l’on peut le lire sur Tempi.it du 13 mars, écrit à la première personne et explique : « Je méprisais Gibson et je pensais que c’était un pauvre négationniste, homophobe, misogyne et raciste, et qu'il était ce que j’écrivais ». Jusqu'à ce qu'arrive quelque chose d’imprévisible : la journaliste juive et le pauvre antisémite sont devenus amis.

« J’ai dû revoir mes jugements sans pitié. (…) J’ai ainsi eu la chance de connaître un homme intelligent qui exprimait une sincère empathie envers les personnes blessées par la vie », bien qu’il n’ait pas hésité à « me contredire et à m’interpeller ». Mais « c’est difficile de réussir à connaître quelqu’un en profondeur dans l’environnement journalistique », admet Weiner. Il aura fallu construire une vraie amitié pour vaincre ces préjugés. « Gibson n’a jamais faibli ni joué sur l’ambiguïté quand je l’ai affronté, que le sujet soit porté sur son alcoolisme, ses idées politiques ou son rapport avec les femmes. J’ai compris très vite que mon rapportjournalistique sur cet homme était faux ».

Traduit de l’édition italienne d’Aleteia par Mathilde Dehestru.

Tags:
Cinémahollywoodmel gibson
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement