Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 24 mai |
Aleteia logo
Politique
separateurCreated with Sketch.

Municipales 2014 : défaite historique du PS, victoire de la Manif pour Tous

iupemiqnnwkrnzsv1ffcbf2jfxn2afpo5qrwfeticj5fv4ekbdcio03qbs7ev0-qbo7t8gbj-18k1m6jweeddkpxvxg.jpg

Judikael Hirel - publié le 31/03/14

Le bilan de ces municipales : une défaite locale historique pour le PS et le gouvernement, en partie dues à l'adoption de lois idéologiques et clivantes. Revue de tweets de cette soirée de résultats.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

30/03/14

Au soir du deuxième tour des élections municipales, l’UMP et l’UDI gagnent pas moins de 155 villes de plus de 9000 habitants à travers la France. Certes, la défaite du PS et de la gauche était prévisible, après deux années qui n’auront pas vu la lutte contre le chômage porter ses fruits, et au cours desquelles des lois sociales idéologiques auront été poussées tant pour occuper le devant de la scène médiatique que pour répondre aux attentes de certains lobbies ayant soutenu le PS ces trente dernières années. Mais cet échec est encore plus grave que prévue. « C’est la plus lourde défaite de l’histoire du PS à l’échelon local », reconnaît d’ailleurs Jean-Christophe Cambadélis sur l’antenne d’iTélé.

Si les commentateurs ont fortement mis l’accent ces derniers jours sur la montée du FN, qui finalement n’emportera qu’une dizaine de villes en France (sur 36000), c’est le retour du centre, morcelé ces dernières années et aujourd’hui rassemblé au sein de l’UDI, qui passe étonnament inaperçu dans les colonnes des médias. Ce retour au premier plan, qui se fait fortement sentir dans l’ouest, se déroule d’ailleurs malgré l’absence médiatique la plus totale de ses deux leaders, François Bayrou et Jean-Louis Borloo.

Sur Twitter, véritable baromètre politique et journalistique en temps réel, les réactions sont tout aussi claires que les résultats sortis des urnes. « De Tours à Quimper, de Caen à Niort, le chemin de croix socialiste dans l’ouest », souligne Jean-Pierre Denis, rédacteur en chef de La Croix. Pour Dominique de Montvalon, journaliste-éditorialiste à L’Opinion, « clairement, ceux qui représentent ce soir le PS à la télévision ne savent absolument pas quelles leçons Hollande compte tirer du scrutin. » Nombreux sont ceux qui remarquent sur Twitter l’intervention d’Alain Juppé, sur TF1 comme sur BFM TV, soulignant « les erreurs du gouvernement sur des sujets comme l’euthanasie, la PMA et la GPA. » « Si le pouvoir veut recevoir d’autres claques aux prochaines échéances, qu’il pousse l’euthanasie et le suicide au lieu de contrer le chômage. Qui agresse la famille, ignorant une énorme mobilisation de rue, et délaisse les urgences sociales fait chuter tout son camp », rappelle pour sa part Tugdual Derville, directeur général d’Alliance Vita.

Dans ce contexte de véritable vague bleue historique, certaines défaites sont d’autant plus amères, principalement à Paris et Strasbourg. Et les prises de position des candidates de droite de ces deux villes sont des sujets tels que le mariage homosexuel, la GPA et la PMA, ont certainement pesé lourd au moment de glisser un bulletin dans l’urne… « Ca semble confirmé, NKM a fait perdre la droite à Paris, constate Albéric Dumont, Coordinateur Général de La Manif Pour Tous. Je crains qu’il y en ait une qui paie cher ce soir son « abstention militante » lors du vote du mariage pour tous. Espérons qu’à l’avenir, l’UMP choisira mieux ses candidats. « Entre Paris et la France, le grand fossé. Entre le Président et les Français, l’abîme. L’obsession capitale tourne à la défaite électorale ! », constate Tugdual Derville. « Avec cette vague bleue il faut vraiment le faire pour ne pas gagner Paris ! », se moque Nicolas Dupont-Aignan.

« Paris à gauche. Confirmation de l’identité sociologique de la capitale, et de l’erreur de NKM qui n’a pas vu venir le tsunami de droite », commente Dominique de Montvallon. Et en ce dimanche soir, lors du dépouillement, on trouvait même dans le 15e arrondissement des bulletins La Manif pour Tous dans l’urne, souligne un twitteur du PCD : « Dépouillement à Paris 15 des bulletins LMPT dans les urnes conséquence de l’abstention de NKM sur le mariage gay ». 

A strasbourg, même punition pour Fabienne Keller : la candidate de droite avait voté pour la loi Taubira et est battue. On se rappelle qu’elle avait aussi soutenu une proposition de légalisation de la GPA au sénat en 2010.

Plus largement, au gré des villes, c’est un véritable effet Manif pour Tous qui se fait sentir dans les urnes, les grandes mobilisations des derniers mois ayant suscité une nouvelle génération militante et engagée comme la droite n’en avait jamais connu jusque-là. « Effet Manif pour Tous confirmé : l’ouest traditionnellement catho de gauche sanctionne le PS », commente Pascal Bories, tandis qu’un peu partout en France, les militants connectés soulignent la présence parmi les conseillers municipaux nouvellement élus de nombreux militants LMPT et la victoire de candidats signataires de la charte LMPT : à Vernon : 6 élus (dont 5 dans le groupe majoritaire) signataires de la charte LMPT…. Michel Dantin (UMP) décroche Chambéry avec quelques militants LMPT en son sein… Même François Bayrou élu à Pau haut la main, compte un signataire de la charte de la Manif pour tous. Seule surprise de la soirée, finalement : « Lourdes passe à gauche. Miracle pour les uns, folie pour les autres ! », tweete Sophie de Ravinel, grand reporter au Figaro.

Tags:
ÉlectionsManifestationparti socialiste
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement