Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 20 avril |
Aleteia logo
Politique
separateurCreated with Sketch.

Reconversion : Vincent Peillon quitte la France pour la Suisse

peillon genre

© Alain JOCARD / AFP

La rédaction d'Aleteia - RTS - publié le 04/11/14

L’ancien ministre de l’Éducation nationale intègrera l’université de Neuchâtel en décembre prochain.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Pas d’exil fiscal pour Vincent Peillon, un simple retour à ce qui fut sa profession avant de faire carrière en politique. 
L’ancien ministre du gouvernement Ayrault reprend donc le chemin de l’école, mais différemment de l’ancien ministre de l’économie Arnaud Montebourg qui a décidé d’apprendre la gestion. Il officiera en tant que professeur associé à l’Institut de philosophie de la Faculté de lettres de Neuchâtel, annonce le site RTS.

C’est sa spécialisation dans le domaine de la « pensée républicaine et laïque » de la France des XIXe et XXe siècles qui est à l’origine de cette sollicitation du Conseil d’État neuchâtelois. Une « spécialisation » devenue orientation lorsqu’il était au pouvoir, donnant lieu à divers projets pour le moins controversés, de l’introduction de la théorie du genre au cours de « morale laïque » à l’école, né de sa conviction que l’« on ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religioncatholique ».

À compter du 1er décembre 2014, le professeur agrégé deviendra donc chargé de cours à l’université suisse, tout en menant des travaux de recherche sur l’histoire de la démocratie, précise RTS. Il s’agira en outre de seconder l’institut de philosophie dans le développement d’un projet de recherche et d’enseignement « sur le républicanisme et la pensée républicaine ».

ST

Tags:
PolitiqueSuisse
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement