Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 15 avril |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Israël : 50 blessés lors d’une manifestation contre le racisme

A Beta Israel protest in Israel over non-employment of Ethiopian academics

האגודה הישראלית למען יהודי אתיופיה

Arthur Herlin - publié le 04/05/15

Une cinquantaine de juifs d'origine éthiopienne ont été blessés dans des heurts avec la police.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Cette fois, ce n’est pas à Baltimore, mais bien à Tel Aviv, en Israël, que des Noirs se sentant victimes de discriminations et de violences policières ont manifesté. Entre 3 000 (selon la police) et 10 000 (selon la presse) « Falachas », juifs israéliens originaires d’Éthiopie, se sont rassemblés dimanche pour dénoncer le racisme dont il estiment être l’objet. Dans la soirée, la situation a très vite dégénéré en affrontements violents avec la police.

Une cinquantaine de blessés

Les affrontements ont commencé alors que les forces de l’ordre tentaient de disperser la foule pour l’empêcher de s’en prendre à la mairie de Tel Aviv et au domicile du Premier ministre, a constaté un journaliste de l’AFP. La police montée a chargé les manifestants en tirant des grenades assourdissantes. Les émeutiers ont répliqué par des jets de pierres et de bouteilles ; une voiture de police a par ailleurs été retournée. Une cinquantaine de personnes ont été blessées dont 23 policiers. Ces scènes de violences interviennent trois jours après un premier rassemblement à Jérusalem qui a dégénéré de la même façon, trois policiers et dix manifestants avaient alors été blessés.

Un militaire d’origine éthiopienne agressé par la police

À l’origine de cette colère, la large diffusion dans la presse israélienne et sur Internet d’une vidéo montrant deux policiers en train de frapper un militaire israélien d’origine éthiopienne en uniforme. Les membres de sa communauté considèrent qu’il s’agit-là d’un acte de racisme anti-noir de la part des forces de l’ordre. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a lancé, dans un communiqué, un appel au calme et informé qu’il rencontrerait lundi le soldat et des représentants de la communauté juive d’origine éthiopienne.
« Toutes les revendications seront étudiées mais la violence et de tels troubles n’ont pas leur place », a-t-il estimé. De son côté, le président israélien Reuven Rivlin a reconnu une méprise de l’État : « Les manifestants de Jérusalem et de Tel Aviv ont révélé une plaie ouverte et vive au coeur de la société israélienne. (…) Nous devons nous pencher directement sur cette plaie ouverte. Nous avons commis des erreurs, nous n’avons pas assez ouvert les yeux et nous n’avons pas assez tendu l’oreille », a-t-il lui aussi déclaré dans un communiqué.

Un traitement plus que douteux…

Le traitement des Falachas en Israël peut sembler plus que douteux. À titre d’exemple, Le Point faisait déjà état il y a deux ans de la stérilisation forcée dont étaient victimes les femmes de cette communauté. Autre scandale en décembre 2013, une députée noire d’origine éthiopienne s’était vue refuser de donner son sang par la Croix-Rouge locale, au motif que le sang juif éthiopien était "particulier"… Les juifs éthiopiens d’Israël sont actuellement 135 500 sur les 8 millions d’Israéliens. Ils sont issus de communautés restées isolées des autres juifs pendant des siècles. Les autorités religieuses d’Israël ne les ont en effet reconnus officiellement qu’en 1990, comme membres à part entière de la foi juive.

Tags:
discriminationIsraëlVatican
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement