Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 23 avril |
Aleteia logo
Politique
separateurCreated with Sketch.

OPINION. Non, la laïcité n’interdit pas à un maire de dire sa « joie de l’Évangile » !

Jean-christophe-fromantin – © Metropolitan-CC – fr

© Metropolitan-CC

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Jean-christophe-fromantin.jpg

Philippe Oswald - publié le 04/05/15

Un mauvais procès. Le député-maire de Neuilly, Jean-Christophe Fromantin, est accusé d’attenter à la laïcité parce qu’il a accepté de témoigner dans sa paroisse.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Ce 4 mai, le député-maire UDI de Neuilly, Jean-Christophe Fromantin, donne une conférence à l’église Saint-Pierre, la paroisse de sa commune. Son sujet : « La joie de l’Évangile ». Franck Keller, un conseiller municipal UMP, trouve « terriblement choquant de voir un élu de la République faire des sermons religieux dans des lieux de culte » et dénonce une atteinte à la laïcité : « C’est un mélange des genres très contestable qui porte atteinte à la laïcité, accuse-t-il dans une interview à Metronews. Imaginez ce que l’on dirait si des élus allaient prêcher dans des mosquées ? ».

Dans une mosquée, un temple ou une église… 

Eh bien, on serait heureux qu’un élu s’exprime dans une mosquée, dans un temple comme dans une église, si c’est pour y tenir des propos sensés sur l’unité nationale, le bien commun, la vocation du politique à le servir… ou sur les raisons de croire à l’existence de Dieu. Les nombreux élus régulièrement invités à s’exprimer devant une loge maçonnique ne font pas l’objet de tels interdits : la République s’en accommode fort bien. En l’occurrence, c’est en tant que catholique et paroissien de Saint-Pierre que Jean-Christophe Fromantin est invité à s’exprimer. Il ne fait pas « un sermon » mais une conférence dont le père Hervé Rabel, curé de la paroisse, précise qu’elle portera sur « l’engagement politique, forme suprême de la charité ».

« Se mêler de politique est un devoir »

Le pape François vient de le rappeler devant 4 000 laïcs italiens de la Communauté de vie chrétienne : « Un catholique ne peut se contenter de regarder du balcon» : « se mêler de politique » n’est pas seulement une possibilité, une option mais « un devoir » (Aleteia). Voudrait-on qu’un élu agisse en secret, en dissimulant sa foi catholique, sous prétexte de respecter la laïcité ? Le secret est précisément ce qu’on reproche souvent, non sans raison, aux francs-maçons.

Sur sa page Facebook, Jean-Christophe Fromantin réagit vivement aux accusations portées par Franck Keller : « Comment peut-on imaginer un monde au sein duquel les acteurs politiques seraient à ce point dévitalisés qu’ils ne pourraient plus témoigner de ce qui les anime ? Comment interpréter le bien commun s’il n’est relié à aucune valeur ? Comment faire confiance à un homme politique s’il ne témoigne pas clairement de ses convictions et des valeurs auxquelles il croit ? Ces questions sont essentielles et méritent d’être clairement posées ».

Démanteler le mur du laïcisme

L’interprétation de la laïcité dont témoigne la réaction de Franck Keller est malheureusement des plus répandues. Elle consiste en cette « dégénérescence » de la laïcité en « laïcisme » (Benoît XVI, discours au 56e congrès de l’Union des juristes catholiques italiens, 09/12/2006), qui prétend exclure la religion du champ politique et culturel en imposant le silence aux croyants : la foi doit rester confinée dans le domaine de la conscience individuelle. Le résultat, c’est une schizophrénie générale, affectant les consciences et le corps social, dont la « laïcité à la française » ne parvient pas à se dépêtrer. Merci à ceux qui, tel Jean-Christophe Fromantin, ont entrepris de démanteler le mur du laïcisme pour nous rendre la liberté de l’esprit !

Tags:
Laïcité
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement