Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 14 juin |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Prière à Saint Joseph de Cupertino avant le bac

ETUDIANTE ASSISE A LA TABLE D'UNE EXAMEN

© wavebreakmedia/Shutterstock

La rédaction d'Aleteia - publié le 17/06/15

Plus de 750.000 candidats passent à partir de ce lundi le bac. Le temps des examens, une période dont se remémore le chanoine Jean-Marie Huet, qui vouait une affection particulière à saint Joseph de Cupertino.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

C’est la période de blocus préparatoire aux examens. Les rues de Namur (Belgique) sont étrangement calmes, surtout la nuit. Au séminaire, l’ambiance est feutrée et des locaux sont investis pour un travail à plusieurs. Dans le restaurant universitaire de L’Arsenal, règne un silence inhabituel, des cerveaux sont en ébullition : les examens approchent. Pour s’y préparer, plusieurs méthodes : les coureurs de fond qui ont travaillé régulièrement toute l’année sans se priver de temps à autre d’une bonne guindaille ; ceux qui travaillent leur pointe de vitesse… intellectuelle en « mettant le paquet » pendant les dernières semaines de cours, après des mois de bon temps et d’assistance à quelques cours ; ceux qui, pleins d’espérance pas toujours chrétienne, comptent sur le Ciel pour recevoir un coup de pouce, combler une lacune, palier le manque de travail durant l’année, élever subitement un niveau intellectuel congénitalement bas. À quelque catégorie que l’on appartienne, tous les moyens sont bons pour arriver à bonne fin, y compris la prière !

Saint Joseph de Cupertino n’était pas un intellectuel !

Né à Huy, je me souviens qu’étant étudiant, avant chaque session d’examen, je me rendais à la petite grotte de Lourdes contigüe à la Collégiale de Huy, pour y vénérer saint Joseph de Cupertino. Dans le Huy médiéval, passant sous le proche récemment restauré du tympan de Bethléem, je pénétrais dans ce qui est aujourd’hui le CPAS de Huy, l’ancien Hospice d’Oultremont. Outre la Vierge de Lourdes, il y avait-là une statue d’un moine franciscain constamment entourée de bougies et d’ex-voto. Curieusement, saint Joseph de Cupertino invoqué pour la réussite des examens, n’a jamais brillé intellectuellement. Il est « passé par la petite porte » pour recevoir la bure des Frères mineurs et l’ordination sacerdotale. Mais c’était un homme humble, affable, obéissant. Il reçut de Dieu des dons de lévitation et d’extase qui suscitèrent de la jalousie chez les Princes de l’Églises de l’époque et il fut même inquiété par l’Inquisition. Mais Joseph subit les critiques puis l’exil sans rouspéter. Il est mort en odeur de sainteté le 18 septembre 1663. Ses dons de lévitation en ont fait le patron… des aviateurs. Sa faiblesse intellectuelle en a fait le patron des étudiants qui se présentent à un examen. Voici la prière que je récitais avant chaque examen (j’en ai un peu raccourci le texte) :

Ô très saint patron, daignez me venir en aide dans l’examen que je vais subir dans le cadre de mes études.
Malgré mes veilles nombreuses et prolongées, malgré mon travail infatigable, malgré les ressources ingénieuses auxquelles j’ai recours, la confiance en moi-même m’abandonne, j’ai besoin de votre secours, je le reconnais humblement. Quand Vous étiez sur la terre, rappelez-Vous que Vous Vous êtes trouvé dans la même difficulté.
Obtenez-moi l’assurance de mes réponses à l’examen, obtenez à mon intelligence la promptitude et la vivacité, faites que la timidité et les ténèbres s’éloignent de moi.
En Vous je me confie tout entier et je suis convaincu que mon espoir ne sera pas trompé.
Amen.

>> Lire la suite sur InfoCatho.be

Tags:
baccaulaureatJoseph de CupertinoPrière
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement