Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 17 avril |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

La Russie perturbe l’axe Israël-Jordanie-Arabie

WEB ISRAEL JORDANIA SAUDI ARABIA V PUTIN

CC FLICKR

Thomas Flichy de la Neuville - publié le 13/11/15

Quelques semaines après l’intervention de la Russie, quelle sont les nouveaux équilibres de force au Moyen-Orient ?

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Ces équilibres peuvent être ordonnés de la façon suivante : à une contre-alliance de trois puissances confinées (Iran, Syrie, Irak) et soutenues par la Russie, s’opposent les débris d’une ancienne alliance (Jordanie, Arabie, Israël, Turquie, Qatar) dont la puissance tutélaire – les États-Unis – s’est partiellement retirée de la région. À l’homogénéité des confinés minoritaires s’opposent les relations plus instables entre les membres du groupe majoritaire jadis dominant. Il est en outre à noter que l’Iran et la Russie ont l’avantage de ne pas partager les mêmes ennemis : si la Russie peut s’assurer les bonnes grâces de l’Arabie saoudite ou d’Israël au profit de l’Iran, ce dernier peut à l’inverse agir sur le Qatar ou la Turquie au profit de la Russie.

Dans le nouveau contexte géopolitique, la Syrie comme l’Irak, cristallisent les oppositions. En revanche, l’espace diplomatique pivot sur laquelle Vladimir Poutine va tenter de jouer afin de retourner la situation en sa faveur est l’ensemble Israël-Jordanie-Arabie. Si ce pivot fléchissait, l’État islamique serait immédiatement coupé de ses soutiens au Sud. Certes, la constitution d’une alliance Russie-Israël-Arabie-Jordanie, relève de la chimère, toutefois, la Russie va tenter d’obtenir davantage de modération et de réalisme de cette espace géopolitique clé.

Dans ce conflit à deux, il est à noter une parfaite symétrie entre l’avancée des pions des deux joueurs. Que les États-Unis apaisent la tension avec l’Iran et la Russie se rapproche immédiatement de l’Arabie saoudite (tel furent les mouvements de l’été 2015). Que la relations israélo-américaine s’effrite et la relation israélo-russe se revitalise. Mais entre des puissances qui ont accumulé les antagonismes, le rôle de la Jordanie ne saurait être sous-estimé : puissance discrète elle a su conserver des relations constructives avec la plupart des acteurs du Moyen-Orient. Or les espaces de paix sont aujourd’hui devenus trop rares dans cette région pour que des puissances s’offrent le luxe de les négliger.

Tags:
Arabie SaouditeChrétiens d'OrientIsraëljordanieRussieVladimir Poutine
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement