Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 28 février |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Ces non-chrétiens qui célèbrent le Christ à Abou Dabi

UAE-RELIGION-CHRISTIANITY-VATICAN-CHURCH

Des fidèles arrivent pour la messe dominicale à l'église catholique Saint-Paul d'Abu Dabi aux Émirats arabes unis (12 juin 2015) © STR / AFP

Catholic worshipers from different nationalities residing in the United Arab Emirates (UAE), arrive for mass at the second church opened in the UAE, the St. Paul Church, a day after its inauguration in Abu Dhabi’s industrial district of Musaffah on June 12 2015. AFP PHOTO / STR / AFP / STR

Sylvain Dorient - publié le 18/02/16

"Beaucoup de ceux qui vénèrent le Christ ne sont pas chrétiens !" Un prêtre d’origine indienne, ordonné dans les Émirats arabes unis témoigne.

Le père Arun Raj Manuel est né dans l’État indien du Kerala, dans le Sud-Ouest du pays. Ordonné à Abou Dabi, dans les très musulmans Émirats arabes unis, il témoigne du rayonnement de la petite Église locale, composée d’expatriés. Il constate que beaucoup de non-paroissiens reconnaissent la beauté du christianisme « ils viennent dans l’église et prient en silence », témoigne-t-il auprès d’Asianews.

 Étudiant en médecine, il choisit de devenir prêtre

Arun Raj Manuel a découvert sa vocation sur les bancs de l’université de médecine. Quand il s’en est ouvert à son entourage, chrétiens comme musulmans se sont montrés aussi surpris qu’impressionnés. « J’avais beaucoup d’amis ingénieurs ou docteurs, chrétiens et musulmans, et tous m’ont dit avoir vu quelque chose d’extraordinaire dans ma vocation », se souvient-il. Les musulmans, en particulier, sont interloqués par le chemin du sacerdoce, car il n’existe pas d’équivalent dans leur religion. Beaucoup d’entre eux ont même assisté à son ordination le 17 janvier 2016, « sans savoir à quoi s’attendre », s’amuse le père Manuel.

Tolérance religieuse dans la péninsule arabique

Le père Manuel assure que dans son pays d’adoption, bien que les musulmans soient largement majoritaires, les communautés religieuses cohabitent harmonieusement. « La minorité catholique vit normalement, elle n’est soumise à aucune restriction dans sa pratique de la foi (…). En tant que catholique, je ne me suis jamais senti en danger ici, les gens sont ouverts et accueillants. » De fait, il existe 31 églises dans les Émirats arabes unis, dont la première est sortie de terre en 1965.

Retour des chrétiens en Arabie ?

Alors que l’Arabie a effacé toute présence chrétienne à partir du VIIe siècle, l’Eucharistie y est à nouveau célébrée, grâce aux expatriés qui viennent travailler là. Ces chrétiens, même s’ils sont présents depuis longtemps dans la péninsule arabique, n’ont toutefois aucune chance d’obtenir la citoyenneté émirienne : elle se transmet exclusivement par le père, sauf permission expresse du souverain.

Tags:
Arabie SaouditeChrétiensChrétiens d'OrientIslam
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement