Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 15 avril |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Comment comprendre aujourd’hui la mission des laics ?

web-people-praying-churcch-jean-matthieu-gautierciric-ai-e1668445715379.jpg

Jean-Matthieu GAUTIER/CIRIC

Image d'illustration

Dominique Vermersch - publié le 01/06/16

« L’heure des laïcs a sonné », disait Jean-Paul II.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

1. Le fidèle laïc était jusqu’ici souvent défini en creux, comme celui qui n’est pas clerc. Il en résulte une compréhension étriquée de sa vocation et de sa mission, réduites à une fonction de suppléance, à un temps partiel, à de l’intérim.

2. En arrière-plan de cette vision se trouve l’idée d’une « division du travail» – l’expression est empruntée au cardinal Lustiger – qui a longtemps prévalu dans l’équilibre interne de la vie de l’Église entre prêtres et laïcs : aux premiers, le culte et l’apostolat ; aux seconds, la gestion du temporel.

3. Pour présenter la vocation de tous les baptisés, Vatican II prend comme point de départ la mission de l’Église dans le monde. Le concile évoque explicitement la participation des fidèles à la triple fonction sacerdotale, prophétique et royale du Christ. La mission de l’Église est la sanctification du monde.

4. Cette mission de sanctification du monde est un service. Elle ne peut ni se confondre avec un pouvoir, ni se segmenter suivant les différents états de vie, ni se satisfaire de la division du travail précédente. On comprend mieux du coup comment une vision réductrice de la vocation et de la mission des laïcs peut alimenter en retour une compréhension biaisée du sacerdoce ministériel.

Pour en savoir plus, c’est ici

Pour en savoir beaucoup plus, c’est là

Tags:
laicsQuestions de fond
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement