Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 29 mai |
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Musique. La chanteuse du groupe Lady Antebellum parle de sa fausse couche dans sa dernière chanson

Hillary Scott - publié le 01/09/16

"Thy Will" est une lettre à Dieu et brise le silence suite à cette tragédie.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Chanteuse américaine et membre du groupe Lady Antebellum, Hillary Scott n’a jamais écrit une musique si pure. La chanteuse de country, mère d’une petite fille de 2 ans, a perdu un bébé l’automne dernier.

Elle reconnaît que beaucoup de femmes ne parlent pas de leurs fausses couches, et ajoute : « J’ai l’impression que nous sommes supposées claquer des doigts et continuer notre vie comme si rien ne s’était passé ».

Briser le silence

Elle a donc décidé de briser le silence.

La renommée de son groupe Lady Antebellum et celle de son premier album solo augmentent. Hillary Scott a récemment sorti l’album country Love Remains, qui parle de sa foi, avec des membres de sa famille (sa mère, son père et sa petite sœur).

« Thy Will », figurant dans son album, est sa lettre à Dieu suite à la perte déchirante de son bébé. Elle confie : « Tout en me posant des questions très difficiles, je m’accroche à la vérité : il y a tant de choses que je ne peux pas comprendre dans mon existence, mais j’ai choisi de Lui faire confiance ».

Son album Love Remains, qui inclut la chanson « Thy Will », est disponible sur iTunes. N’hésitez pas à partager cette chanson : peut-être que l’une de vos amies a besoin d’entendre qu’elle n’est pas seule dans cette situation.

Pour suivre vos artistes préférés et découvrir de nouvelles musiques tous les jours, suivez Cecilia ici mais aussi sur Facebook.

Tags:
fausse coucheFoiMusique
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement