Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 15 juin |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Pape François : « La lumière qui rayonne du baptême n’est ni artificielle ni truquée »

Messe dans la chapelle de la Résidence Sainte Marthe au Vatican

ServizioFotograficoOR/CPP/CIRIC

9 Février 2015 : Le pape François célèbre une messe dans la chapelle de la Résidence Sainte Marthe au Vatican. DIFFUSION PRESSE UNIQUEMENT EDITORIAL USE ONLY. NOT FOR SALE FOR MARKETING OR ADVERTISING February 09, 2015: Pope Francis celebrates a mass in the chapel of Santa Marta (Sanctae Marthae), Vatican.

Isabelle Cousturié ✝ - publié le 20/09/16

Le Saint-Père revient sur les mauvais comportements qui réduisent le baptisé à un chrétien "fade" ou "de façade".

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Il y a quatre comportements qui font vaciller la flamme de la foi transmise par le baptême tels que « faire attendre celui qui est dans le besoin » ou « l’envie de se quereller tout le temps ». Lors de sa messe quotidienne à la chapelle de la Maison Sainte-Marthe, le 19 septembre, le pape François les a décrits afin d’appeler de nouveau le chrétien à ne pas être un croyant « fade » mais « lumineux », un bon chrétien qui permet à cette flamme de « se répandre et de resplendir devant les hommes ». Celle-ci est « une vraie lumière, ni artificielle ni truquée », une lumière « douce et sereine, qui rayonne et ne s’éteint plus ». La voiler ou la couvrir fait du chrétien « un être fade » ou un chrétien « de façade », a souligné le Saint-Père.

Ne jamais reporter une bonne action

Première recommandation : « Ne pas faire attendre celui qui est dans le besoin », c’est-à-dire « ne jamais reporter une bonne action », car « le bien n’est pas quelque chose que l’on conserve dans un frigo », que l’on met en attente, « il doit être fait aujourd’hui ». À force d’attendre, a insisté le Pape, « la lumière pourrait se ternir » et provoquer une « injustice ».

Ne pas comploter contre son prochain

Le Souverain Pontife recommande également au chrétien de ne pas comploter contre son prochain, pour « le détruire, le salir ou le rabaisser », alors que celui-ci a peut-être confiance en lui. « Combien de fois, cela arrive-t-il ! »a-t-il regretté. Agir ainsi, c’est « profiter de la confiance de son prochain pour lui nuire », c’est agir en « mafieux ». Et la mafia, a-t-il insisté, « obscurcit » la lumière.

Éviter les disputes continues

Troisième comportement à éviter à tout prix : la querelle ! Éviter de tomber dans la tentation de se disputer tout le temps et sur n’importe quoi. « C’est fatiguant et nous empêche de vivre », a souligné le Pape qui a invité à « pardonner » et « faire semblant de ne pas voir les choses » pour éviter ce travers.

Ne pas envier les succès d’autrui

Enfin, quatrième et dernier conseil : « Ne pas envier ou jalouser l’homme violent, et ne pas prendre ombrage de ses succès », parce que le Seigneur « a les pervers en horreur », a rappelé le Pape, et son amitié va « aux justes ». Avant de rappeler vertement que les hommes finiront tous « égaux », « mangés par les mêmes vers de terre ».

Tags:
BaptêmeChrétiensPape FrançoisSainte-Marthe
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement