Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 14 avril |
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Où se trouve le lit de Van Gogh ?

web-vincent-van-gogh-room-wikimedia

© Wikimedia

Aleteia.ES - Daniel Esparza - publié le 18/11/16

Les habitants d’un village néerlandais explorent leurs greniers à la recherche du lit.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Un article récemment publié dans The Art Newspaper, à Londres, a mis en émoi tout un village du Brabant-Septentrional. Martin Bailey, un expert britannique de l’œuvre de Van Gogh, a retracé ce qui pourrait avoir été le parcours final du lit que l’artiste aurait peint dans la célèbre, La chambre à coucher. Selon Bailey, le lit aurait été envoyé de retour aux Pays-Bas, depuis Arles (en France), tout d’abord vers le domicile de la famille de l’artiste, et ensuite vers Boxmeer, un village du sud-est aux Pays-Bas. Il semblerait qu’il aurait été envoyé en donation au village, « pour soulager les carences de la guerre », tel que l’explique Isabel Ferrer dans le journal espagnol El Pais.

Il est bien possible que le lit n’ai pas survécu à ces longues années (on sait qu’il a été envoyé à Boxmeer en 1945), néanmoins, les habitants du village et une commission de la mairie ont lancé les recherches, inspectant soigneusement caves, combles et dépôts.

C’est précisément dans ce lit que l’on trouva le peintre dans une agitation fiévreuse aigüe, perdu et consterné, l’oreille gauche blessée, après avoir eu une forte discussion avec son confrère, Paul Gauguin.

Lors de ses séjours à Arles, le peintre ne dormait pas souvent dans ce lit, mais il le représenta à trois reprises : dans une peinture à l’huile qui est aujourd’hui conservée au musée Van Gogh d’Amsterdam, dans une deuxième copie actuellement exposée au Art Institute de Chicago, et enfin, dans une troisième version plus petite, qui se trouve, de nos jours, au Musée d’Orsay à Paris.

Tags:
pays basPeinture
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement