Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 21 avril |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Un garçon de 8 ans prie le Saint-Sacrement et obtient des grâces pour sa famille

web-young-boy-praying-hands-looking-up-adi-al-ghanem-cc1

© Adi Al Ghanem CC

Père Augusto Bezerra - Aleteia Brésil - publié le 17/02/17

La prière fait des miracles !

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Patricio Himeman, le prêtre responsable de la constrution des chapelles de l’adoration perpétuelle dans toute l’Amérique Latine, a partagé ce témoignage touchant de Diego, un enfant mexicain de 8 ans dont la foi dans le Saint-Sacrement a transformé sa famille, en proie à des problèmes de violence conjugale, d’alcoolisme et de pauvreté.

L’histoire s’est passée à Mérida, la capitale de Yucatán, Mexique, dans la première chapelle de l’adoration perpétuelle que les missionnaires de Notre-Dame du Saint-Sacrement ont établie dans la ville.

Le père Hileman raconte qu’un jour, le petit garçon l’a entendu prêché en ces termes : « Jésus bénira cent fois plus ceux qui sont prêts à rester éveillés pour prier à l’aube ».

« Lorsque Jésus invite ses amis à l’Heure sainte, il leur demandera : “Ainsi, vous n’avez pas eu la force de veiller seulement une heure avec moi ?« , se rappelle le prêtre argentin.

Ces mots ont incité cet enfant à commencer sa veille à 3 heures du matin, une chose qui a naturellement attiré l’attention de sa mère, à qui le garçon a expliqué les raisons d’une telle prière : « Je veux que mon papa arrête de boire et qu’on arrête d’être pauvres. »

Pendant la première semaine, seule sa mère l’accompagnait. La seconde semaine, Diego a invité son père.

« Un mois plus tard, ils ont commencé à participer à l’adoration perpétuelle. Le père a alors témoigné qu’il a éprouvé l’Amour de Jésus et qu’il a été guéri. » Juste après cela, « il est tombé fou amoureux de sa femme. Il a arrêté de boire et de battre sa compagne et ils ont pu se débarrasser de leur pauvreté. Grâce à la foi d’un enfant de 8 ans, une famille entière a été guérie. »

Voici l’une des nombreuses conversions qui, selon le père Hileman, arrivent régulièrement dans les chapelles d’adoration perpétuelle, une initiative des missionnaires de Notre-Dame du Saint-Sacrement, une communauté qu’il a fondée. « Le premier commandement d’adoration perpétuelle est de laisser Jésus nous embrasser », a déclaré le père Hileman pendant sa visite au Chili. « Dans ce lieu, on apprend à nous reposer dans le cœur de Jésus ».

Le prêtre explique que cette initiative a commené en 1993 à Seville, en Espagne lorsque saint Jean Paul II a exprimé sa volonté que « chaque paroisse dans le monde aie une chapelle d’adoration perpétuelle, où Jésus pourrait être exposé dans le Saint-Sacrement, adoré solennellement jour et nuit, sans interruption ». Le père Hileman s’est aussi rappelé que « saint Jean Paul II avait passé 6 heures d’adoration un jour, avait écrit des documents quand il était devant le Saint-Sacrement exposé, et passait une fois par semaine la nuit en adoration devant le Saint-Sacrement. Tel est le secret des saints, tel est le secret de l’Église : être centré et uni dans le Christ ».

Tags:
MexiquePape Jean Paul IISaint Sacrement
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement