Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 25 février |
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Le Bourdon, la Mère de Dieu, la Miséricorde… découvrez les 7 cloches du campanile de Florence

WEB3-DUOMO-FIRENZE-FLORENCE-CATHEDRAL-Shutterstock

Shutterstock

Daniel Esparza - publié le 25/08/17

Le clocher, l’un des trois édifices constituant la cathédrale de Florence, abrite sept cloches exceptionnelles.

Donner des noms à des cloches n’a rien d’excentrique. C’est même une tradition séculaire. Nombreux sont par exemple les Parisiens qui connaissent le nom des cloches de Notre-Dame : Gabriel, Marie, Emmanuel, Anne-Geneviève… Elles figurent même en bonne place dans le roman de Victor Hugo, Notre-Dame de Paris.

Ceux qui ont la chance d’être nés à Florence, berceau de la Renaissance italienne, connaissent tout aussi bien les sept célèbres cloches résonnant dans le campanile de Giotto, l’un des trois édifices constituant l’impressionnant ensemble connu sous le nom de Santa Maria del Fiore (la cathédrale de Florence). Également appelé Duomo, d’après l’imposant réalisé par Brunelleschi, l’ensemble architectural a été entamé en 1296 par Arnolfo Di Cambio et achevé quelques siècles plus tard, en 1436, par la construction du dit Duomo.

Arnolfo di Cambio, l’architecte d’origine et premier maître d’œuvre de la cathédrale, mourut en 1302. Pendant 30 ans, la construction fut interrompue, jusqu’à ce que le renommé Giotto di Bondone, alors déjà âgé de 63 ans, fut nommé pour lui succéder. Plutôt que de s’attaquer à toute la cathédrale, Giotto décida de se concentrer sur la construction d’un clocher, pour lequel il appliquerait aux éléments architecturaux des caractéristiques de la peinture. Giotto voulait donner l’illusion que son campanile ait été peint. Malheureusement, il mourut seulement trois ans après avoir repris le chantier entamé par Di Cambio, n’ayant eu le temps de recouvrir de marbres que le soubassement.

Andrea Pisano lui succéda et vint à bout de deux étages supplémentaires et, par la suite, Francesco Talenti acheva les trois derniers étages. Ce qui donne sept étages pour sept cloches : Il Campanone (« le bourdon ») ; La Misericordia (« la Miséricorde ») ; L’Apostolica (« la cloche des Apôtres ») ; L’Annunziata (« l’Annonciation ») ; Mater Dei (« la mère de Dieu ») ; L’Assunta (« l’Assomption ») ; L’Immacolata (« l’Immaculée conception »). Chaque cloche ayant sa propre « voix ».

Tags:
ArtsclochesflorencePatrimoine
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement