Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 21 juin |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Isidore de Séville, le saint patron des internautes

Saint Isidore of Seville Shutterstock

© Renata Sedmakova I Shutterstock

Isabelle Cousturié ✝ - publié le 29/11/17 - mis à jour le 04/04/23

Fêté le 4 avril, qui mieux que saint Isidore de Séville, docteur de l'Église et génie de la compilation des savoirs, pouvait devenir le saint patron des informaticiens, d'internet et des internautes ?

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

En choisissant Isidore de Séville, née il y a près de 1.500 ans, comme saint patron d’Internet, l’Église, a choisi un génie de la compilation des savoirs dont l’exhaustivité évoque le potentiel d’Internet avec toutes ses bases de données informatiques. De plus, estime-t-elle, Isidore de Séville, proclamé docteur de l’Église par le pape Innocent III, était en avance sur son temps et constituait un pont culturel entre l’Antiquité et le Moyen Âge, donc un nouveau tournant dans l’histoire, comparable à celui que vivent les internautes.

Isidore de Séville a été choisi officiellement en 2002. Internet est alors en plein essor et le Vatican décèle son potentiel, à la fois plein de dangers et de promesses. Il lui faut un saint patron pour veiller sur lui. Une enquête est alors menée par un comité créé à cet effet qui propose d’abord deux noms : celui de l’archange Gabriel, messager de toutes les bonnes ou mauvaises nouvelles divines, et Fra Angelico, le saint patron des artistes et des peintres. Mais l’un et l’autre étant déjà « très chargés », le choix se porte finalement en faveur d’Isidore.

Qui est Isidore de Séville ?

Isidore est né entre 560-570, en Andalousie, où il reçoit une instruction très complète, faisant de lui un des plus grands érudits de son époque. Devenu ecclésiastique, il est élevé à la dignité épiscopale à Séville en 601. Pendant son ministère, son principal souci est de former et instruire les membres du clergé, et il institue pour cela les écoles épiscopales. Pour s’aider, il a accès à la très riche bibliothèque de Séville et l’appui d’une équipe importante de copistes. Toutes les connaissances qu’il arrive à récolter sont immenses et dotent l’église catholique de solides bases intellectuelles.

Les vingt volumes de son œuvre encyclopédique Étymologie deviennent un ouvrage de référence considérable en grammaire, médecine, religion, histoire, géographie et dans tant d’autres domaines. Isidore est désormais reconnu comme un génie de la compilation, et sa réputation finit par gagner l’Europe toute entière. Son livre connaîtra plus de dix éditions entre 1470-1530, constituant un pont culturel entre deux époques. Isidore de Séville est mort en 636. Il est canonisé en 1598 et déclaré docteur de l’Église en 1722.

Prière avant d’ouvrir son ordi

La structure de son Étymologie rappelle, chez les informaticiens, certaines bases de données. Il préfigure l’invention du classement alphabétique et de la notion d’index. Alors, pas d’hésitation, si vous voulez faire bon usage d’Internet, avant d’ouvrir votre ordi, et même votre smartphone, sachez qu’il existe une petite prière pour invoquer saint Isidore :

Dieu Éternel et Tout-puissant,
qui nous a créés à Ton image
et nous a demandé de rechercher tout ce qui bon, vrai et beau,
particulièrement dans la divine personne de Ton Fils unique,
notre Seigneur Jésus Christ,
accorde-nous, nous t’en supplions,
que par l’intercession de Saint Isidore, évêque et docteur,
au cours de nos visites sur internet
nous dirigions nos mains et nos yeux
seulement vers ce qui te plaît
et traitions avec patience et charité
toutes les âmes que nous rencontrons.
Par le Christ notre Seigneur.
Amen

Auteur : J.T.Zuhlsdorf

Découvrez le saint patron de votre région :

Tags:
InternetPrièreSaint
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement