Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 20 avril |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Jeûner à l’approche de Noël, pourquoi pas ?

Jeuner

© Marie ACCOMIATO/CIRIC

Philip Kosloski - publié le 19/12/17 - mis à jour le 01/12/21

Cette coutume très ancienne, que certains chrétiens perpétuent encore aujourd’hui, commençait à la mi-novembre et s’achevait dans la nuit de Noël.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

De nos jours, la période qui précède Noël est une période empreinte de gourmandise, de biscuits, de chocolat chaud, de friandises cachées dans le calendrier de l’Avent… Mais pour les premiers chrétiens (et de nombreux chrétiens d’Orient encore aujourd’hui), l’approche de Noël était vécue différemment. C’était même tout l’inverse.


ST NICHOLAS

Lire aussi :
Traditions de Noël : pourquoi accroche-t-on des chaussettes à la cheminée ?

En effet, à partir du VIIIe siècle environ, les chrétiens prirent l’habitude d’observer un jeûne de 40 jours durant cette période : une sorte de carême avant Noël, à la différence près que les dimanches étaient inclus dans la période de jeûne. Afin de préparer leurs cœurs à la célébration de la naissance de Jésus le 25 décembre, ils entamaient le jeûne le 15 novembre pour l’achever dans la nuit de Noël. Aujourd’hui encore ce jeûne existe dans les Églises de rite oriental et s’intitule « le jeûne de Philippe » car il commence au lendemain de la saint Philippe dans le calendrier julien.


RAINY DAY,DOOR

Lire aussi :
Prière pour bénir la porte d’entrée de votre maison

Ce jeûne assez rigoureux se divise en deux périodes. Chez les grecs orthodoxes, la première période s’étend du 15 novembre au 19 décembre. Le jeûne implique de ne pas consommer de viande, de produits laitiers, de poisson ou encore de vin et d’huile. Le vin et l’huile sont cependant admis le mardi et le jeudi, ainsi que le samedi et le dimanche où l’on peut également manger du poisson. La deuxième période, du 20 au 24, est encore plus stricte puisque seuls l’huile et le vin sont tolérés en plus des aliments de base, et uniquement le samedi et le dimanche. Mais les règles ont tendance à différer quelque peu d’une Église à l’autre.

Comme pour tout jeûne, le but est de se rapprocher de Dieu en tendant vers une plus grande intériorité, et pour ce faire de tenter de se détacher des choses matérielles. Le renoncement à certains plaisirs a toujours été un signe de maîtrise de soi et de discipline personnelle. Le but du jeûne est d’accorder une place plus importante à Dieu dans sa vie.


FAMILY WITH CHRISTMAS TREE

Lire aussi :
Comment bénir un arbre de Noël ?

Idéalement, ce jeûne qui précède Noël s’accompagne donc de temps de prière ainsi que d’actions caritatives, et il ne doit en aucun cas être nuisible pour la santé. C’est une façon de mettre l’accent sur la venue prochaine du Christ, et de préparer son cœur à Le recevoir comme le plus grand don qui soit. Alors cette année, pourquoi ne pas essayer de mettre les chocolats de côté ?

Tags:
Noël
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement