Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 12 avril |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Père René-Luc : la parabole de la porte du cœur ou comment rencontrer Dieu ?

Père René-Luc - Agnès Pinard Legry - publié le 21/12/17

Récits allégoriques, les paraboles s’avèrent de puissants moyens d’annoncer la parole. Fondateur avec Mgr Carré de CapMissio, l’école de Mission de Montpellier, le père René-Luc a décidé d’utiliser le même moyen pour évangéliser.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Commentant un tableau représentant Jésus attendant à la porte d’une maison, le père René-Luc explique comment Dieu frappe délicatement à la porte de nos cœurs. La maison représente bien évidemment chacun d’entre nous. Et la porte, le lieu du cœur. On peut connaitre Dieu avec l’intelligence mais c’est d’abord le cœur qui est le lieu de passage entre Dieu et l’homme. Jésus est patient, il se tient à la porte même si nous ne l’ouvrons pas. Il n’abandonne pas, ne désespère pas.


Sailing boat

Lire aussi :
Père René-Luc : la parabole du voilier ou pourquoi il est important de prendre du temps pour prier en silence

Mais pour entendre quelqu’un frapper, encore faut-il savoir faire silence. Et pour ceux qui l’entende, encore faut-il l’accepter. Nombreux sont ceux à avoir fermé cette porte à clef à la suite d’une épreuve, d’un décès. Mais Dieu n’est pas à l’origine de nos malheurs, il nous tient la main, y compris lorsque l’on descend dans les ravins de la mort.

Dieu est patient

Sur la porte de cette maison, il n’y a pas de poignée à l’extérieur. Il n’oblige jamais à ouvrir les portes de son cœur. Dieu est patient, il respecte l’homme au point de ne jamais forcer sa volonté, sa liberté. Il ne fait que frapper à la porte et c’est à chacun à décider de l’ouvrir. « Voici que je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui ; je prendrai mon repas avec lui, et lui avec moi. » (Apocalypse, 3, 20)

Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement