Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 21 février |
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

Un franciscain, un dominicain et un jésuite vont dans un salon de coiffure…

POPE FRANCIS LAUGHING

Luca Zennaro | Pool | AFP

Daniel Esparza - publié le 02/01/18

Vous avez apprécié la lecture de quelques classiques de l'"humour catho". Pour bien commencer 2018, voici une autre blague mettant en vedette trois des ordres religieux les plus populaires du catholicisme.

Un franciscain se rend dans un salon de coiffure pour se faire couper les cheveux. Lorsqu’il est sur le point de payer, le coiffeur lui dit qu’il ne demande jamais rien aux membres du clergé. Le franciscain reconnait bien que son ordre recommande pauvreté et humilité, mais qu’il peut tout de même s’offrir une coupe de cheveux. Mais le barbier insiste, et le franciscain accepte finalement. Le jour suivant, il y avait  à la porte du barbier un panier de pain frais déposé par le prêtre franciscain.




Lire aussi :
Un franciscain, un dominicain et un jésuite rentrent dans un bar…

Quelques jours plus tard, un prêtre dominicain va chez le même coiffeur. Encore une fois, quand il est sur le point de payer, le coiffeur lui indique qu’il a coutume de ne jamais rien demander aux membres du clergé. Le débat s’engage, le dominicain argue auprès du barbier qu’il n’y a pas de raison que sa coupe de cheveux soit gratuite. Mais le barbier insiste et le frère accepte finalement. Le lendemain, le coiffeur trouve à sa porte une collection de livres de théologie publiés par l’Ordre dominicain.

Quelques jours plus tard, un jésuite se présente chez le même coiffeur et se fait coiffer et tailler la barbe. Quand il s’apprête à payer, le barbier lui dit la même chose qu’il a dite au franciscain et au jésuite. Le jésuite lui dit: « Je suis un enseignant, et par conséquent je ne suis pas riche, mais je peux me permettre de régler mes coupes de cheveux ». Le barbier insiste, et le jésuite accepte finalement. Le jour suivant, il y avait dix jésuites alignés à sa porte.

Traduit et adapté de l’édition anglaise.


POPE JOHN XXIII

Lire aussi :
Les dix bons mots du pape le plus drôle de l’histoire

Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement