Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 22 juin |
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

La chapelle où se côtoient Goldorak, les Gremlins et un alien

Chapelle de Bethléem Saint Jean de Boiseau

© ollografik | CC BY-ND 2.0

Sabine de Rozières - publié le 27/01/18

À Saint-Jean-de-Boiseau (Loire-Atlantique), la chapelle de Bethléem date du XVe siècle. Mais surprise, si l’on prend la peine de lever la tête, un Gremlins et Goldorak nous observent depuis l'un des sept pinacles.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Sur la commune de Saint-Jean-de-Boiseau, en Loire-Atlantique, au détour d’une petite route de campagne, la chapelle de Bethléem. Cet édifice de style gothique flamboyant a été construit par les artisans de la cathédrale de Nantes au XVe siècle pendant la guerre de Bretagne, tout comme l’église du village qui vient d’être restaurée.

Par ses sculptures, la chapelle aurait tous les atours consacrés à la Vierge de la Nativité. Ainsi, sur ce lieu druidique qui fut anciennement nommé Bétélian, Simone Durand, ancienne bénévole de la commission culturelle de la commune, explique à Aleteia qu’un prêtre en christianisa le nom dès le XVe siècle pour qu’elle devienne la chapelle de Bethléem.

Des chimères insolites

En 1993, au moment où la mairie de Saint-Jean-de-Boiseau décide d’entamer des travaux sur cette chapelle classée, elle fait appel à un architecte des bâtiments de France qui demandera au sculpteur Jean-Louis Boistel de recréer les sept pinacles, comprenant 28 chimères, ces animaux fantastiques qui évoquent la dualité entre le bien et le mal.

Le pinacle orienté Sud-Ouest dit « de l’inconscient » manquait cruellement de sources archéologiques et de dessins pour connaître les détails précis de ce qui existait auparavant. Le tailleur de pierre décide donc de recréer un bestiaire médiéval et… légèrement plus contemporain. Ce n’est qu’après avoir déjà sculpté Goldorak — qui évoquerait la loyauté et la recherche du bien — et le Gremlins Gizmo — qui rappelle l’esprit malin, que Jean-Louis Boistel le soumet à l’architecte des Bâtiments de France et à la municipalité. Ce procédé n’a pas été du goût de tout le monde semble-t-il et la contestation fut importante selon Moïse Landreau, un paroissien également membre de la société d’histoire de Saint-Jean-de-Boiseau.

Des geeks en pélerinage

À l’époque le diocèse n’a pas semblé réagir à cette tocade sculpturale qui fut validée in fine par l’architecte. N’étant plus utilisée comme lieu de culte depuis près de 50 ans avec la fin des processions paroissiales du mardi de Pâques, il a été décidé de retirer la pierre d’autel afin qu’aucun sacrilège n’y soit commis. Aujourd’hui la chapelle reste fermée mais quelques geeks, des fans de science-fiction et de jeux vidéo, se rendent là-bas pour prendre en photos ces chimères insolites et contemporaines.

Il est à noter que la chapelle de Bethléem n’est pas un cas unique puisqu’un astronaute est sculpté dans le portail de la cathédrale de Salamanque en Espagne et que Dark Vador (Star Wars) orne un chapiteau dans la cathédrale de Washington.

Tags:
Chapelledessin
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement