Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 07 février |
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

NF, le phénomène rap : « Dieu m’a donné ce don »

NATHAN JOHN FEUERSTEIN

Jonathan Leibson / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

NF, le rappeur chrétien numéro 1 aux USA

Marzena Devoud - publié le 03/05/18

Avec son nouvel album "Perception", le rappeur américain NF s'est hissé en tête des charts dans de nombreux pays. Souvent comparé à Eminem, le chanteur a donné un unique concert en France cette semaine. L’occasion de revenir sur son parcours et la foi qui l’anime.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

Mercredi soir au Trabendo, à Paris, la salle de concert était comble. Les billets de l’unique représentation du phénomène rap de ces derniers mois se sont vendus en quelques heures. C’est qu’avec son dernier album, « Perception », NF, de son vrai nom Nathan John Feuerstein, est en passe de devenir un des des rappeurs les plus écoutés au monde. Sans savoir qu’elle est de lui, vous avez certainement déjà entendu son titre le plus connu, Let You Down, diffusé en boucle sur les radios et les plateformes musicales.

L’année 2017 aura été pour lui celle de la consécration. S’il n’a que 26 ans, NF compte déjà trois albums à son actif. Et il vient également de dépasser le milliard de vues en streaming depuis le début de sa carrière. Avec Let You Down, il a trusté la tête des charts dans de nombreux pays. Pensez-donc que plus de 20 millions de fans écoutent NF chaque mois sur Spotify.

La rédemption

Son histoire est avant tout celle d’un passionné. Enfant, il fait ses armes en téléchargeant les versions karaoké de ses morceaux favoris. « J’écrivais des raps, j’étais mauvais, mais je sentais que ça me libérais et que j’étais vraiment passionné » a t-il confié récemment au magazine Numéro. Nathan Feuerstein commence à rapper dès l’âge de 12 ans, ce qui lui permet de s’échapper d’une vie familiale difficile. Réfugié sous sa capuche, cet adolescent natif du Michigan au visage et aux traits fins est malheureusement le témoin d’un univers violent et son rap prend rapidement la tournure d’une confession.




Lire aussi :
L’improbable rencontre de Mgr Le Gall avec les rappeurs Bigflo et Oli

Enfant, il a été battu par son beau-père et a vu sa mère disparaître, emportée par une overdose. Des traumatismes qui ne le quitteront jamais mais qui façonnent, encore aujourd’hui ses textes et ses mélodies. NF reconnaît qu’il a puisé sa force dans la musique… et dans sa foi en Dieu.

NF, rappeur chrétien

Les paroles de ses chansons abordent volontiers cet aspect intime. C’est le cas, par exemple, d’une de ses chansons les plus connues, Oh Lord. Cette magnifique prière lui a valu en 2017 le prestigieux Dove Award, un prix attribué par la Gospel Music Association (GMA) pour récompenser les meilleures performances de la musique chrétienne aux États-Unis. Jugez plutôt le début des paroles :

« Ne gâches pas d’argent pour ma tombeC’est mon âme qui m’importe le plusNous mourrons tous, même si tous ne savent pas vivreJe regarde souvent le cielEt je me demande si Tu nous vois sur cette terre ?Oh Seigneur, Oh Seigneur, nous vois-tu sur cette terre ? »

Cette chanson saisissante est un appel aux hommes à lever les yeux vers Dieu qui les accompagne de la vie à la mort. NF ne cache pas cette foi en Dieu, en Celui qui lui a fait le don de la musique. « Je ne me méprends pas sur l’origine de mon don. C’est Dieu qui me l’a donné. Il m’a donné la capacité de faire ça. Et il me l’a aussi donné comme un exutoire. Et c’est ce qu’est la musique pour moi », a écrit le musicien dans l’introduction de son titre Therapy session.

Écoutez sa chanson-prière Oh Lord  :

Tags:
Musiquerap
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale