Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 22 mai |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

L’image bienveillante dont les internautes ne se lassent pas

SCHOOL MOTIVATION

Facebook I Natalie Lemay

Vianney de Villaret - publié le 01/06/18

Alors que nous sommes en pleine période d'examens, l'excellente idée d'une prof pour ses élèves resurgit.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Mai 2017, à Cowansville (Québec), à 80 kilomètres à l’Est de Montréal, une professeure canadienne, Nathalie Lemay vient de trouver une superbe idée pour encourager ses élèves. Sur la table de chacun de ses 45 élèves, elle inscrit un mot d’encouragement personnalisé. Des phrases réconfortantes pour ses élèves de 11 ou 12 ans à l’occasion du grand jour des « épreuves ministérielles », l’équivalent du Brevet en France.


FAMILY LOVE

Lire aussi :
Éducation des enfants : les quatre attitudes à éviter

« Guillaume, n’en fais pas trop, sélectionne. Tu es excellent, je sais que tu vas réussir. Bonne chance. » ou « Tu es bonne Samuelle, prends ton temps, lis les questions deux fois. Tu vas réussir, reste calme, respire… » pouvons nous lire sur les photos postées par Nathalie Lemay sur Facebook.

De nombreux médias ont en 2017 relayé cette belle histoire à quelques jours du Baccalauréat pour les élèves français. Rebelote cette année, le post bénéficie d’une seconde vie. De nombreux commentaires enthousiastes pleuvent sous les photos publiées par l’enseignante. Le chanteur Vianney a carrément partagé cette initiative sur Twitter jeudi. Une belle histoire qui ne semble pas près de se faire oublier sur internet… à croire que les élèves ont soif de bienveillance ?

Tags:
BienveillanceÉcole
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement