Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 27 janvier |
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

La Sainte-Baume, une « forêt relique »

1_Massif-de-la-Sainte-Baume

© Sanctuaire de la Sainte-Baume

Massif de la Sainte-Baume (Provence).

Agnès Pinard Legry - publié le 16/08/18

Lieu de détente, de loisirs, de légendes ou de mémoire, la forêt tient une place importante dans le cœur des Français. Alors qu’elle recouvre 31% du territoire métropolitain, Aleteia en a sélectionné quelques-unes pour vous évader le temps d’un été. Découvrez aujourd’hui la forêt de la Sainte-Baume.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

Sœur jumelle de la montagne Sainte-Victoire à laquelle elle fait face, la Sainte-Baume est une majestueuse forêt située sur le massif de la Sainte-Baume, entre les départements des Bouches-du-Rhône et du Var. Reconnaissable à sa barre rocheuse de 12 kilomètres, la forêt offre de son sommet, le Signal des Béguines (1148 mètres), une vue qui embrasse les Alpes, le Ventoux, la Sainte-Victoire et la Méditerranée.


MOUNTAIN CHAMECHAUDE

Lire aussi :
La Grande Chartreuse, un silence habité

Couvrant quelque 45.000 hectares, la Sainte-Baume inspire autant qu’elle intrigue. Sainte Baume vient du provençal Santo baumo, qui signifie la grotte sacrée. Qualifiée de « forêt relique » pour la variété et la qualité des espèces qu’elle abrite (hêtraie, chênaie et pins sylvestres y sont protégés depuis des siècles), le caractère sacré de la montagne remonte à l’Antiquité. Les Ligures, les Grecs et les Romains voyaient déjà dans cette montagne un lieu habité par les déesses de la fécondité Cybèle ou Artémis, rappelle l’ONF.

6_Forêt sainte baume
© Sanctuaire de la Sainte-Baume

Selon la tradition, c’est également en ce lieu que Marie-Madeleine, pécheresse élevée au rang d’apôtre des apôtres, se serait retirée après avoir évangélisé la Provence. Elle aurait en effet traversé la Méditerranée avec d’autres disciples (dont son frère Lazare, sa sœur Marthe, Marie-Jacobé, Salomé et l’aveugle-né Sidoine) quelques années après la Résurrection du Christ afin d’échapper aux persécutions. Le petit groupe aurait débarqué près d’Arles (au lieu-dit des Saintes-Maries-de-la-Mer). Après un temps d’évangélisation, Marie-Madeleine se serait retirée dans la grotte de la Sainte-Baume, y passant en prière les trente dernières années de sa vie. Située à 900 m d’altitude, juste au-dessus de la forêt, cette grotte est devenue un sanctuaire chrétien.

7_Grotte sainte baume marie madeleine
© Sanctuaire de la Sainte-Baume

Dès le Ve siècle, saint Jean Cassien y installera des moines, et de nombreux rois (Saint Louis à son retour de croisade, François Ier, Louis XIV) et papes viendront s’y recueillir. Charles de Foucauld viendra aussi trois fois dans ce lieu pour prier celle qu’il appelait tendrement sa « mère ». Dans le détail, c’est en 1279 que Charles II d’Anjou, roi de Sicile et comte de Provence, réalise les fouilles qui aboutissent à la découverte à Saint-Maximin des reliques de Marie-Madeleine, dans une crypte enfouie sous le petit prieuré bénédictin dédié à la sainte. Un tombeau de marbre y est identifié comme celui de Marie-Madeleine.


MAGDALENE EL GRECO

Lire aussi :
Marie-Madeleine, la sainte au cœur pur

En 1848, « ému par l’abandon du site », le père Henri-Dominique Lacordaire, célèbre prédicateur et restaurateur de l’ordre dominicain en France, décide d’entreprendre la restauration des lieux saints de Provence. Il rachète le couvent de Saint-Maximin pour y réinstaller les frères prêcheurs et fait construire l’Hostellerie dans la plaine de la Sainte-Baume. Comme l’a écrit le père Lacordaire, ce dernier lieu de vie terrestre de celle qui « a beaucoup aimé » est « au monde ce que les astres sont au firmament, une source de lumière, de chaleur et de vie ».

10_Autel sainte baume marie madeleine
© Sanctuaire de la Sainte-Baume
Tags:
Marie Madeleinesainte baume
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale