Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 27 janvier |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Alcool et grossesse : chaque jour un bébé français naît avec des troubles

MOTHER AND NEWBORN CHILD

By Rawpixel.com | Shutterstock

La rédaction d'Aleteia - publié le 04/09/18

Entre 2006 et 2013, plus de 3.000 bébés ont présenté au moins une conséquence liée à la consommation d’alcool par leur mère durant sa grossesse, révèle une étude de l’agence sanitaire de Santé publique France.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

Alors que la Journée mondiale de sensibilisation au Syndrome d’Alcoolisation Fœtale se déroulera le 9 septembre, l’agence sanitaire de Santé publique France vient de publier pour la première fois une estimation nationale des troubles causés par l’alcoolisation fœtale diagnostiqués chez les nouveau-nés.

Entre 2006 et 2013, 3.207 nouveau-nés, soit une naissance par jour, ont présenté au moins une conséquence liée à la consommation d’alcool par leur mère quand elle était enceinte. Parmi eux, 452, soit une naissance par semaine, étaient atteints par un syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF), forme la plus grave des troubles que peut entraîner la consommation d’alcool pendant la grossesse, souligne Santé publique France.


PREGNANT WOMAN

Lire aussi :
6 conseils pour bien vivre sa grossesse en été

« Ces chiffres sont sous-estimés compte tenu de la difficulté à diagnostiquer ces troubles en période néonatale et n’incluent pas les diagnostics posés ultérieurement », rappelle l’agence. « Cependant, ils permettent de mieux caractériser le fardeau que représente l’alcoolisation fœtale. »

Pour mémoire, Agnès Buzyn, ministre de la Santé, a fait de la lutte contre la consommation d’alcool par les femmes enceintes l’une de ses priorités. Fin juin, le gouvernement avait déjà annoncé que le message déconseillant aux femmes enceintes de consommer de l’alcool serait nettement plus visible sur les bouteilles.

Tags:
Alcoolgrossesse
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale