Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 27 mai |
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Il y a 100 ans, Roland Garros disparaissait

ROLAND GARROS

Photographie de presse de l'agence Meurisse

Roland Garros devant un avion Demoiselle B.C.

Agnès Pinard Legry - publié le 04/10/18

Il a donné son nom à l’un des tournois de tennis les plus célèbres. Pourtant, il n’a jamais touché une raquette de sa vie.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Roland Garros était bien un grand sportif et un aventurier. Mais son terrain de jeu à lui se trouvait dans les airs, à plusieurs centaines de mètres de la terre battue. Grand aviateur français, il était lieutenant pilote durant la première guerre mondiale. Son avion a été abattu dans un combat aérien, le 5 octobre 1918 à Saint-Morel, dans les Ardennes.

Né à la Réunion en 1888, il rentre en métropole avec sa famille à l’âge de 12 ans. Élève brillant, il réussit le concours d’entrée à HEC et termine sa scolarité en 1908. Après une première expérience dans le domaine automobile, c’est à l’âge de 22 ans qu’il découvre sa vocation : l’aviation. Son brevet de pilote aviateur en poche, il multiplie les courses et les meetings aériens. Mais c’est en 1913 qu’il réalise son véritable exploit : la première traversée aérienne de la Méditerranée en 7 heures et 53 minutes.




Lire aussi :
Revivez la grande épopée de l’Aéropostale ! (1/6)

Lorsque la première guerre mondiale éclate, Roland Garros, alors qu’il n’est pas mobilisable, décide de s’engager comme simple soldat dans l’aviation et devient par la suite pilote de guerre. Le 5 octobre 1918, la veille de ses 30 ans et à quelques semaines de l’armistice, son avion est abattu par l’armée allemande dans les Ardennes.

En hommage à son camarade de promotion d’HEC, Émile Lesieur, président du Stade français de l’époque, demande à ce que l’on donne le nom de Roland Garros au stade de tennis qu’il fallait construire pour accueillir les épreuves de la coupe Davis. La légende veut qu’il aurait affirmé : « Je ne sortirai pas un sou de mes caisses si on ne donne pas à ce stade le nom de mon ami Garros ». Achevé en 1927, l’enceinte sportive est inaugurée : « Stade Roland Garros ».

Pour découvrir les héros de l’Aéropostale, cliquez sur la première image :

Tags:
SportTransports
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement