Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 23 juin |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Quatre conseils pour lutter contre le blues post-Noël

CHRISTMAS COOKIE

Lumina | Stocksy United

Chloe Langr - publié le 27/12/18 - mis à jour le 22/11/21

Vous aussi, vous ressentez cette légère tristesse à l’idée que Noël est déjà passé, et avec, la bonne humeur, l’ambiance festive, et les retrouvailles familiales ? Êtes-vous sujet à cet alanguissement tout hivernal qui fait suite à la joie de Noël ? Voici quatre façons de retrouver le sourire.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Les jours qui suivent Noël sont parfois décevants, voire déprimants. Après avoir confectionné votre couronne de l’Avent, décoré votre sapin, concocté des dîners de fête, l’octave de Noël peut avoir un goût amer : des tickets d’échange de cadeaux qui traînent ici et là, des restes dans le réfrigérateur et une petite partie de vous qui souhaite que ce soit encore la période de Noël. Voici quatre astuces pour, malgré tout, garder sa joie de vivre.

Continuer à donner

C’est bien connu, il y a plus de joie à offrir qu’à recevoir. La joie que nous ressentons en donnant ne doit pas être mise au placard après Noël. Cette année, gardez la joie de Noël vivante en continuant à donner – non seulement sous forme de cadeaux, mais aussi en donnant de votre temps. Choisissez une association caritative qui pourrait avoir besoin d’aide. Mais ne vous contentez pas de faire un chèque ! Au lieu de cela, engagez-vous pour faire du bénévolat. Si vous aimez voir la joie sur le visage des gens lorsqu’ils réalisent que vous avez pensé à eux, imaginez à quel point votre année pourrait être joyeuse !


WISE KINGS

Lire aussi :
La joie de donner dure plus longtemps que celle de recevoir

Rester en contact

Noël est souvent l’occasion de réunions familiales, avec des personnes que parfois nous ne voyons pas souvent. Cette année, même si elle particulièrement éprouvante à cause de la pandémie, ne laissez pas douze mois s’écouler entre aujourd’hui et la prochaine visite (physique ou virtuelle) à votre famille. Lui faire savoir que vous pensez à elle ne se limite pas à une lettre ou une conversation annuelle. Contactez-la tout au long de l’année, avec des petits messages, mêmes rapides, pour que vos proches sachent qu’ils sont présents dans votre esprit.

Rester actif

Il a été prouvé que le soleil peut augmenter le niveau de sérotonine dans le cerveau, l’hormone responsable de notre humeur et de la concentration. Essayez de faire une promenade après avoir rangé les décorations de Noël. Et si vous vivez dans un endroit où le froid est trop pinçant, faites des exercices physiques à l’intérieur !

Vivre au présent

Nous sommes toujours impatients de passer à la prochaine étape : après tout, le Nouvel An aura lieu dans moins d’une semaine. Ne combattez pas le blues post-Noël en vous focalisant sur le prochain jour férié. Ce faisant, nous manquons les petites joies trouvées dans le temps ordinaire qu’offre cette saison intermédiaire. Si la joie de Noël vous manque, trouvez-la dans les petites célébrations quotidiennes. Écrivez une liste de choses qui vous apportent de la joie tout au long de la journée. Peut-être que votre café au lait ce matin était parfait, ou que tous les feux étaient verts pour vous rendre au travail. Terminez cette année en étant réceptif à tous les cadeaux que chaque jour vous offre. Et si tout ce qui précède échoue, gardez courage : il ne reste que 362 jours avant Noël 2022…

Tags:
bonheurNoël
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement