Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 14 avril |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

400.000 enfants vivent en garde alternée en France

GIRL SUITCASE

PR Image Factory I Shutterstock

Mathilde de Robien - publié le 10/01/19

C’est un bien triste rapport que celui publié par l’Insee ce 10 janvier : en 2016, la France dénombre pas moins de 400.000 enfants vivant en résidence alternée. Un chiffre en nette augmentation puisqu’il a doublé en six ans, pour représenter au final 2,7% des enfants mineurs.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Selon les déclarations fiscales des parents répertoriées par l’Insee, 400.000 enfants alternaient en 2016 entre les domiciles de leurs parents séparés, le plus souvent une semaine sur deux. En effet, depuis 2002, la loi relative à l’autorité parentale permet de mettre en place un système de garde alternée, afin de préserver les relations de l’enfant avec son père et sa mère. Entre 2003 et 2012, les décisions de justice fixant une résidence alternée ont doublé, pour atteindre 17% des décisions.




Lire aussi :
Les quatre attitudes qui peuvent conduire à un divorce

La proportion d’enfants en résidence alternée croît régulièrement avec l’âge des enfants. C’est lorsqu’ils sont âgés de 11 à 14 ans qu’elle est la plus élevée. En 2016, 3,8 % des enfants de 11 à 14 ans alternaient ainsi entre deux logements. Le niveau de vie des ménages où vivent des enfants en résidence alternée est supérieur en moyenne à celui de l’ensemble des ménages. Peu d’enfants sont en résidence alternée dans les familles les moins aisées.

Surtout en Nouvelle Aquitaine

Davantage d’enfants vivent en résidence alternée dans les départements de l’Ouest et du Sud de la France, et plus particulièrement dans ceux de la Nouvelle-Aquitaine. Ils sont plus nombreux, non pas dans les grandes agglomérations, mais dans des régions moins peuplées comme les Hautes-Alpes, l’Ariège, la Corrèze et la Dordogne. À l’inverse, c’est moins souvent le cas dans les départements franciliens, notamment en Seine-Saint-Denis, et en outre-mer.

Tags:
DivorceÉducationEnfants
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement