Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 18 mai |
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Cinéma : le prochain Terrence Malick met en scène la vie d’un saint

RADEGUND

Photo by One Big Soul - © One Big Soul

Louise Alméras - publié le 10/01/19

Un biopic sur Franz Jägerstätter, figure de la résistance autrichienne catholique, doit sortir en salles avant l’été. Son réalisateur, Terrence Malick met de côté, un temps sans doute, ses films esthétiques et parfois déconstruits à l'excès pour se plonger dans l’Histoire.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Tourné durant l’été 2016 entre l’Allemagne et le nord de l’Italie, Radegund raconte l’histoire d’un jeune Autrichien condamné à mort à l’âge de 36 ans, en 1943, alors qu’il s’oppose farouchement aux nazis. Agriculteur et père de famille dans un village d’Autriche, dont le titre du film porte le nom, il y est le seul à voter contre l’Anschluss après l’invasion des nazis. Cet objecteur de conscience subit alors la prison avant d’être décapité pour avoir refusé de servir dans la Wehrmacht. Franz Jägerstätter a depuis été reconnu martyr de la foi en 2007 par le pape allemand Benoît XVI et élevé au rang de bienheureux.




Lire aussi :
Plus qu’une apostasie : ce qu’on ne dit pas à propos du film « Silence »

L’acteur désigné par Terrence Malick pour l’incarner est l’acteur allemand August Diehl, connu pour ses rôles dans Le jeune Karl Marx ou Inglorious Basterds. À ses côtés Bruno Ganz (La Chute d’Oliver Hirschbiegel et L’Homme sans âge de Francis Ford Coppola), Matthias Schoenaerts (Bigger Splash de Luca Guadagnino et Red Sparrow de Francis Lawrence) ou encore Valerie Pachner qui jouera la femme du héros. Presque vingt ans après La Ligne rouge, Terrence Malick revient à la guerre, dans une fiction que l’on attend dans les salles françaises avant l’été.

TERENCE MALICK
Imdb



Lire aussi :
« Tu ne tueras point » vaut dix films de guerre à lui seul

Tags:
CinémaNazismeSeconde Guerre mondiale
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement