Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 19 mai |
Aleteia logo
For Her
separateurCreated with Sketch.

Cinq façons d’encourager son enfant à avoir confiance en lui

PARENTING

Iakov Filimonov - Shutterstock

María Verónica Degwitz - publié le 18/01/19

Pour grandir et mûrir, un enfant a besoin de relever des défis et de se confronter à d’autres situations que celles qu’il maîtrise parfaitement.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Une zone de confort est un endroit agréable : c’est un lieu où l’on se sent à l’aise et en sécurité, où l’on n’a pas à prendre de risques et où ses chances d’échec sont très faibles. Pourtant, vous avez déjà sans doute expérimenté la joie de vaincre une peur, de réaliser une œuvre ou un projet qui vous a coûté ou de découvrir que vous êtes capables d’une chose que jamais vous n’auriez imaginé réussir.


woman with raising hands

Lire aussi :
Comment sortir de sa zone de confort ?

Bon nombre de recommandations éducatives sont favorables à ce que l’enfant se sente toujours à l’aise et en sécurité, que ses échecs soient rares et qu’il ne soit pas poussé à faire quelque chose qu’il ne souhaite pas. Ce type d’éducation, bien que mené avec de bonnes intentions, prive l’enfant de la confrontation à des situations ou des expériences qui le font grandir et le préparent à la vie adulte. Ce n’est pas une question de masochisme. Si les parents n’encouragent pas leur enfant à quitter cette zone qui leur est familière, de ce qu’il aime ou sait faire, alors il ne pourra pas découvrir toutes les options que la vie lui présente pour le faire grandir et mûrir.

Voici plusieurs astuces pour aider son enfant à sortir de cette zone de confort, à commencer par son propre exemple en tant que parent :

Tags:
ÉducationEnfantsFamille
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement