Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 12 juin |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Vidéo : le Pape rencontre le dernier survivant des moines de Tibhirine

Pape;Frère Jean-Pierre Schumacher

© Capture d'écran YouTube | KT0

Le Pape rencontre le frère Jean-Pierre Schumacher.

La rédaction d'Aleteia - publié le 01/04/19

Le pape François a effectué un voyage apostolique au Maroc les 30 et 31 mars 2019. Durant sa visite, il a salué frère Jean-Pierre Schumacher, le dernier survivant des moines de Tibhirine (Algérie). Une rencontre extrêmement émouvante.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Lors de sa visite au Maroc, le pape François a salué les chrétiens du pays. Le deuxième jour de ce voyage apostolique, il s’est rendu à la cathédrale Saint-Pierre de Rabat pour une rencontre avec les prêtres, religieux et consacrés du pays. Une image a particulièrement marqué les esprits : celle de l’échange entre le pape argentin et frère Jean-Pierre Schumacher, le dernier survivant du massacre de Tibhirine, perpétré en 1996 en Algérie. Jean-Pierre Schumacher était enfermé dans sa chambre lors de la prise d’otage. Aussitôt après avoir aperçu le moine trappiste qui tenait une canne dans la main gauche, le successeur de Pierre a marché dans sa direction et lui a serré longuement la main avant de la lui embrasser affectueusement sous les applaudissements de la foule. Le religieux âgé de 95 ans s’est alors penché vers lui, lui baisant la main à son tour et les deux hommes ont échangé quelques mots en souriant. Frère Jean-Pierre vit à présent au monastère Notre-Dame de l’Atlas, à Midelt, dans le centre du pays.


POPE AUDIENCE

Lire aussi :
Le pape François aux Marocains : « Je viens en pèlerin de paix et de fraternité »

Tags:
marocMoines de TibhirinePape François
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement