Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 16 avril |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Quand musulmans et chrétiens prient ensemble pour un missionnaire

niger-fides-e1561324782310.jpg

Colombe de Barmon - Oeuvres Pontificales Missionnaires - publié le 23/06/19

Depuis neuf mois, le père missionnaire Pierluigi Maccalli est au mains de ses ravisseurs, au Nigeria. Pour la première fois depuis sa disparition, les chefs musulmans de la ville où il était en mission ont rejoint ses confrères chrétiens pour une veillée de prière dans l’espérance de sa libération.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Pendant une heure, il a été possible faire l’expérience que les routes qui portent à la paix peuvent, en l’absence d’un visage présent, se rencontrer. Le 17 juin dernier, une veillée de prière rassemblait musulmans et chrétiens se recueillant en souvenir du père Pierluigi Maccalli de la SMA, enlevé le 18 septembre 2018 au Nigeria.

En plus des chefs musulmans de la capitale, l’évêque de Niamey, un pasteur et les autres membres du Comité du dialogue intra et interreligieux étaient présents à la veillée, comme l’explique le confrère du prêtre enlevé.




Lire aussi :
En Jordanie, des missionnaires envoyés pour rétablir la paix… entre chrétiens

Le père missionnaire travaillait jusque-là aux côtés du peuple Gourmanstelé. Depuis onze ans, il servait la population de Bomonga à la frontière avec le Burkina Faso où la présence de nombreux djiadistes fait régner une grande insécurité. Le prêtre s’occupait notamment des enfants malnutris. Désigné comme homme de l’unité, nul doute que sa mission continue de porter des fruits en provoquant cette exceptionnelle rencontre interreligieuses.

Les serviteurs d’une culture du dialogue

Le 17 mai dernier, le pape François recevait en audience la société missionnaires et soulignait cette opportunité d’ouvrir au dialogue. « Vous pouvez être serviteurs d’une culture du dialogue et de la rencontre, soucieuse des petits et des pauvres », encourageait-il.

Si l’insécurité perdure et les menaces contre les chrétiens pèsent, avec deux églises attaquées dans la capitale Maradi mi-juin, les missionnaires gardent l’espérance : « Ni la violence ni la haine de l’autre ne constituent le dernier mot. Nous continuons à prier et à espérer pour le père Maccalli », confie à Fides le père Mauro Armanino, de la Société des missions africaines (SMA).

Prenez part à la mission d’évangélisation avec les OPM

logo OPM

Tags:
AfriqueOPMVatican
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement