Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 27 mai |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Au Japon, deux personnes handicapées élues au Sénat pour la première fois

Yasuhiko Funago et Eiko Kimura

Rhohei Moriya / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun

Taro Yamamoto, dirigeant de Reiwa Shinsengumi à droite et Eiko Kimura, après l'élection de la Chambre des conseillers.

Sarah Choteau - publié le 23/07/19

Yasuhiko Funago et Eiko Kimura, un homme et une femme japonais lourdement handicapés, ont été élus ce dimanche 21 juillet au Sénat, sous l’étiquette du parti d’opposition "Reiwa Shinsengumi". Pendant les six ans de leur mandat, ils se concentreront sur le droit à l’intégration des personnes handicapées dans la société.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Parmi les nouveaux élus du Sénat japonais ce dimanche 21 juillet 2019, se trouvent un homme et une femme lourdement handicapés. Le premier, Yasuhiko Funago, 61 ans, souffre de la maladie de Charcot depuis ses 42 ans. Depuis 2002, il est placé sous respirateur artificiel et s’exprime grâce à des mouvements de la mâchoire, reliée à un ordinateur. Quant à Eiko Kimura, elle se déplace en fauteuil roulant depuis son plus jeune âge, après avoir souffert d’une blessure à la colonne vertébrale alors qu’elle n’avait que 8 mois. Tous deux militent pour l’intégration des personnes handicapées dans la société.

Une première au Japon

C’est la première fois qu’au Japon, des personnes handicapées sont élues en politique. Cette nouvelle pose notamment la question de l’accessibilité de l’espace public aux personnes à mobilité réduite. Au Sénat, des aménagements seront donc faits les prochaines semaines pour permettre aux deux nouveaux élus de travailler dans les meilleures conditions possibles. Par exemple, des travaux doivent être réalisés afin de permettre aux fauteuils roulants de Yasuhiko Funago et d’Eiko Kimura de passer dans les bâtiments. De la même manière, jusqu’à présent, le règlement du Sénat ne prévoyait pas qu’un élu puisse être accompagné d’une tierce personne pour l’assister en permanence.




Lire aussi :
Ces troquets pas comme les autres qui mettent le handicap à l’honneur

Si le Japon n’est pas particulièrement en retard concernant le développement d’infrastructures adaptées aux personnes porteuses d’un handicap physique, d’autres problèmes subsistent comme la difficulté à s’intégrer dans le monde du travail, par exemple. C’est pour cette raison que pendant les six ans de leur mandat, les nouveaux élus du « Reiwa Shinsengumi », parti d’opposition au gouvernement libéral-démocrate, continueront de lutter pour les droits des personnes handicapées.

Tags:
HandicapjaponPolitique
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement