Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 21 février |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Expulsions de logements : l’archevêque de Bordeaux monte au créneau

Aerial view of the city of Bordeaux in france - Image

Shutterstock I marcociannarel

Bordeaux.

Agnès Pinard Legry - publié le 31/07/19

Plusieurs squats et logements précaires ont été évacués sur le territoire de la métropole bordelaise depuis plusieurs semaines. Face à cette situation Mgr Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux, a rappelé qu’« avoir un toit est un droit fondamental ».

Rue des Cordeliers, St-Médard-en-Jalles… Ces dernières semaines la préfecture de Gironde a multiplié les expulsions de squats et de logements précaires à Bordeaux. Alors que les associations demandent des solutions durables pour les personnes délogées Mgr Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux, a également pris la plume pour dénoncer cette situation.

« Une Terre, un Toit, un Travail sont des droits sacrés »

« Des familles, femmes enceintes et enfants en bas âge ont été expulsés », rappelle-t-il. « On ne peut laisser à la rue toutes ces personnes, surtout dans la chaleur de l’été ». Si des accueils provisoires ont été proposés, « c’est bien la question d’un logement plus pérenne qui se pose aujourd’hui ». L’archevêque a également tenu à rappeler le message du pape François pour la journée mondiale des migrants, à savoir qu’« une Terre, un Toit, un Travail sont des droits sacrés ».




Lire aussi :
L’humoriste Blanche Gardin prend la défense des sans-abri

Dans son rapport annuel sur « l’État du Mal-logement », la Fondation Abbé Pierre souligne que si le marché de l’immobilier affiche « une bonne santé générale », 4 millions de personnes restent mal logées ou privées de domicile. En parallèle, « 12 millions voient leur situation fragilisée par la crise du logement ». D’après l’association, plus d’un cinquième de la population est donc concerné par un problème de logement dans notre pays.

Tags:
logement
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement