Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 27 mai |
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

Quand un arbitre présente ses excuses en pleine Coupe d’Europe

march-de-rugby.jpg

© Capture d'écran YouTube / devinZA

Excuse d’Alexandre Ruiz lors de la Champions Cup, le 16 novembre 2019.

Rachel Molinatti - publié le 19/11/19

Lors d'un match de la coupe d'Europe de rugby (Champions Cup) opposant les équipes de Glasgow (Écosse) et Sale (Angleterre), le 16 novembre 2019, l'arbitre a présenté ses excuses à l'un des joueurs après avoir commis une erreur de jugement. Un geste qui n'est pas passé inaperçu dans le tournoi européen.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Alexandre Ruiz, l’arbitre français de rugby d’origine bitteroise, a fait preuve de droiture et d’humilité lors de la Champions Cup. Samedi 16 novembre, pendant le match Glasgow-Sale qui opposait des équipes écossaise et anglaise, il avait sanctionné les Écossais pour un « en-avant » (ballon qui part vers l’avant, par maladresse ou non) soi-disant commis par George Horne, le n°9 de l’équipe.

Appelé par l’arbitre vidéo, Alexandre Ruiz s’est aperçu qu’il s’était trompé. Il a alors rectifié son erreur et s’est dirigé vers George Horne pour lui présenter ses excuses. « C’était une erreur. C’est ma faute, désolé », lui a-t-il lancé avant de recevoir une petite tape amicale sur l’épaule en retour. Une erreur qui n’a pas été fatale aux Écossais puisque Glasgow a gagné 13-7. Ce qui montre que les excuses donnent des ailes.


WEB2-RUGBY-AFP

Lire aussi :
Discerner dans l’action, six leçons tirées du rugby pour transformer l’essai

Tags:
PardonrugbySport
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement