Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 03 février |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Comment Laudato Si’ a inspiré cet entrepreneur

web2-amaury-de-larauze-1.jpg

Amaury de Larauze

Amaury de Larauze.

Agnès Pinard Legry - publié le 01/01/20

Jeune entrepreneur, Amaury de Larauze a fondé en 2012 Belacom, un distributeur de logiciels d’e-mails marketing. Prenant conscience d’évoluer dans une industrie extrêmement polluante, il décide d’agir de l’intérieur pour changer les choses en lançant Kiliba, une solution de marketing écologique visant le 100% de taux d’ouverture.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

Qui n’a jamais supprimé, sans même l’ouvrir, une newsletter ou un mail publicitaire ? Sans doute pas vous. C’est en partant de ce constat qu’Amaury de Larauze a lancé en 2018 Kiliba, une solution qui permet aux entreprises de mieux cibler et segmenter l’envoi de leurs mails commerciaux. Mais remontons quelques années auparavant. Nous sommes en 2012. Après deux premières expériences professionnelles Amaury de Larauze lance avec son associé Belacom, un distributeur de logiciels d’e-mails marketing. « J’ai monté cette entreprise car j’en ai toujours eu envie », confie-t-il.


VIVA TECHNOLOGY

Lire aussi :
VivaTechnology : « Ne cherchons pas à rendre le monde idéal, cherchons à l’améliorer »

Un projet dans lequel les valeurs chrétiennes l’ont beaucoup aidé. « C’est à cette période que j’ai également rejoins une équipe entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC) », détaille Amaury de Larauze. « J’avais 28 ans et je me suis retrouvé avec des gens de l’âge de mes parents », s’amuse-t-il. « J’ai tellement appris à leur contact ! » Il y réalise également la complexité à être pleinement chrétien en entreprise. « Je l’ai personnellement toujours assumé. Mais c’est une attention de tous les jours, il faut être une personne entière avec ses valeurs et ses convictions ». Autre signe tangible de sa foi : une petite vierge de Fatima qui veille sur son équipe. « Elle est discrètement posée sur mon bureau et mon regard vient régulièrement se poser sur elle ».

Mais c’est véritablement la lecture de l’encyclique Laudato Si’ du pape François, consacrée à l’environnement et à la sauvegarde de la maison commune, qui va donner un nouvel élan au développement de son entreprise. « Je me suis pris une claque », raconte-t-il simplement. « Le secteur de l’e-marketing est extrêmement polluant : l’empreinte carbone d’un spam est de 0,3 gramme de CO2. En d’autres termes, l’énergie consommée par leur traitement équivaudrait à celle produite par quatre grandes centrales au charbon récentes ». En réfléchissant à ce texte, il s’interroge : « Sois je pars planter des carottes en Lozère, soit j’essaye de voir ce que je peux faire dans mon entreprise pour faire évoluer les choses. Ça a alors été une évidence pour moi : je change le métier ! ».

« Ce que je trouve passionnant c’est de créer de la valeur, avoir des gens qui s’épanouissent au sein de l’entreprise. »

C’est ainsi qu’est née, en 2018, Kiliba, une solution marketing écologique qui vise 100% de taux d’ouverture grâce à une optimisation du ciblage et de la segmentation. « Laudato Si’ a été le cliquet de départ de Kiliba : quand je me lève le matin, je ne suis pas là en train d’augmenter la pollution numérique mais j’essaye de la réduire ». Globalement, « je me dis que je ne suis pas là par hasard, je me laisse guider : là où je suis je vais faire ce que je pense être le mieux ».

Que ce soit chez Belacom ou Kiliba, Amaury de Larauze reconnaît bien volontiers : « Ce que je trouve passionnant c’est de créer de la valeur, avoir des gens qui s’épanouissent au sein de l’entreprise. Chez Kiliba, ce qui m’anime encore plus est d’essayer de faire bouger des lignes dans un milieu sclérosé. Et je compte bien sur les conseils du Pape pour me guider ! »

Dix citations du pape François sur l'environnement :
Tags:
edcentrepreneurenvironnementlaudato si
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale