Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 07 février |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Deux repères des Pères du désert pour pratiquer la charité

POMOC INNYM

Jamesboy Nuchaikong | Shutterstock

Mathilde de Robien - publié le 02/01/20

Ces deux axiomes, établis depuis 2.000 ans par les Pères du désert, montrent comment exercer la charité envers son prochain. Une manière de réaliser ce pour quoi l’homme est fait.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

« Ne pas faire à son prochain ce qu’on ne voudrait pas qu’il nous fasse. Faire à son prochain ce qu’on voudrait qu’il nous fasse. »

Deux attitudes qui non seulement sont bonnes pour autrui, mais aussi pour soi-même. En effet, pour les Pères du désert, servir, s’occuper des autres, est un facteur d’équilibre intérieur. « Se regarder le nombril est un empêchement à toute croissance intérieure. Inversement, le souci concret de l’autre contribue à me faire avancer dans mon humanité », explique Jean-Guilhem Xerri dans son dernier ouvrage (Re)vivez de l’intérieur (Cerf).

La charité, une disposition naturelle de l’homme

« Ce mouvement favorable vers/pour l’autre (qu’ils appellent charité) correspond à une disposition naturelle de l’homme. Donc ne pas l’exercer, c’est se mettre en déséquilibre intérieur », précise Jean-Guilhem Xerri. En d’autres termes, faire le bien, ça fait du bien. Antoine le Grand parle « d’une bonté originelle qui fait partie de la nature de l’homme ». Jean Chrysostome affirme que c’est elle qui rend l’homme humain ». De même Nicolas Cabasilas, théologien orthodoxe du XIVe siècle, interroge : « Qu’est-ce qui rend les hommes véritablement vivants, si ce n’est la charité ? ». Mettre en pratique cette capacité à aimer qui réside dans le cœur de tout homme serait donc un facteur essentiel de notre humanité et de notre vitalité.

Un choix intérieur

« Dans la nature même de l’homme se trouve inséré un germe qui contient en lui cette aptitude à aimer », affirme Basile de Césarée. Une potentialité à activer donc, pour devenir pleinement humain. Pas question « d’être gentil en mode guimauve pour éviter les conflits, par soumission ou par recherche de compensation », précise Jean-Guilhem Xerri.




Lire aussi :
Nos bonnes intentions sont-elles aussi pures qu’elles n’y paraissent ?

« L’enjeu est d’assumer la décision de servir plutôt que de se servir, d’aider plutôt que d’utiliser, de soutenir plutôt que de passer devant. (…) Au crépuscule de nos vies, ce qui restera, ce sera nos amours, nos amitiés, nos pardons, bref ce que nous aurons vécu, comme nous l’aurons pu, dans ce registre du bien fait autour de soi ».

9782204132411_revivezdelinterieur.jpg

(Re)vivez de l’intérieur, Jean-Guilhem Xerri, Éditions du Cerf, octobre 2019, 16 euros.

Tags:
chariteLivresPères du désert
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale