Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 24 juin |
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

En Espagne, des religieuses bien décidées à résister au virus… en dansant

sans-titre-11-2.jpg

Capture d'écran YouTube

Domitille Farret d'Astiès - publié le 26/04/20

Pour soutenir leur quartier et montrer qu'elles ne baissent pas les bras face à la pandémie, des religieuses de la ville de Valladolid (Espagne) ont effectué une chorégraphie sur l'air de "Resistiré", chanson phare du confinement.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Ces religieuses ont une pêche incroyable. Loin des cantiques d’Église que l’on aurait pu imaginer, ces sœurs missionnaires de Santo Domingo qui vivent dans une résidence universitaire de Valladolid (nord-ouest de l’Espagne) interprètent « Resistiré » (« Je vais résister ») avec une énergie revigorante. Cette chanson espagnole interprétée pour l’Eurovision 1988 par Manuel de la Calva et Ramón Arcusa est devenue l’hymne du pays de Cervantes contre l’épidémie de covid-19, reprise durant la quarantaine par une pléiade d’artistes. Il faut dire que les paroles paraissent plutôt adaptées à la période. « Je résisterai pour continuer à vivre, je supporterai les coups et je ne me rendrai jamais, et même si mes rêves sont brisés, je résisterai, je résisterai », disent-elles.

Les religieuses interprètent régulièrement des chansons à leur balcon pour égayer leur quartier. Cette fois-ci, elles sont allées plus loin, offrant aux internautes cette chorégraphie soignée qui a suscité de nombreux commentaires enthousiastes sur les réseaux sociaux et récolté des dizaines de milliers de vues. On les voit au pied d’un grand crucifix en habit blanc et voile noir, chapelet au vent, lever les bras, esquisser des pas de côté et joindre les mains pour finir les bras levés vers la croix… tout en semblant bien s’amuser. Un joli témoignage.




Lire aussi :
Ce prêtre chanteur régale tout son quartier avec des reprises d’airs connus

Tags:
EspagneMusiqueReligieux
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement