Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 18 mai |
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

La prière du Notre Père comme vous ne l’avez jamais entendue

capture-6.jpg

Capture Youtube I Œuvre d'Orient

Des chrétiens récitant le Notre Père en amharique.

Agnès Pinard Legry - publié le 16/05/20

Transmise par le Christ à ses disciples, la prière du Notre Père unit les chrétiens du monde entier. Mais si les fidèles ont l’habitude de la réciter chaque dimanche lors de la messe, sont-ils capables de la reconnaître dans d’autres langues ?

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

C’est une prière que de nombreux fidèles récitent les yeux fermés. Transmis par Jésus à ses disciples, le Notre Père tient une place toute particulière dans le cœur des chrétiens. « Brève mais audacieuse » selon le pape François, elle unit les chrétiens du monde entier. Mais si elle nous est familière, sommes-nous capables de la reconnaître à coup sûr ?

À l’occasion de la journée des chrétiens d’Orient, c’est un exercice du cœur mais surtout de l’oreille auquel invite l’Œuvre d’Orient. L’association propose ainsi de découvrir le Notre Père, récité ou chanté, dans les langues des chrétiens d’Orient. Qu’il soit en amharique, en copte, en hébreu, en ukrainien ou en syriaque, la Notre Père est décidément plein de surprises… auditives !

En copte – on dénombre 7,5 millions de Coptes, notamment en Egypte

En amharique – essentiellement parlée en Éthiopie qui compte 0,7% de catholiques, 43,5% d’orthodoxes

En syriaque – « dialecte » de l’araméen, cette langue n’est plus parlée que par environ 150.000 locuteurs chrétiens

En ukrainien (70% de la population ukrainienne) :

En arabe :

Et d’autres à découvrir ici.

Tags:
Chrétiens d'OrientNotre Père
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement