Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 27 janvier |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Trois façons d’utiliser son corps pour louer Dieu

COUPLE LOVE

Klublu I Shutterstock

Calah Alexander - publié le 23/06/20

Toutes les activités physiques ou intellectuelles pratiquées par chacun peuvent être des moments de louange.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

Au fur et à mesure que les enfants grandissent, il est important de leur faire comprendre que leur corps et leur âme ne sont pas deux entités séparées, mais qu’elles sont inextricablement liées et qu’elles forment un tout. Quand nous bougeons notre corps, il n’y a pas que lui que nous maintenons en bonne santé ; par la même occasion, nous soignons aussi notre âme. L’activité physique peut d’ailleurs être un moyen de louer le Seigneur. Vous êtes sceptiques ? Voici quelques exemples.

Louer Dieu en courant

Woman Exercise Fitness Jogging
pixabay

Courir pour Dieu, cela fait penser à Eric Liddell, vainqueur de l’or olympique sur 400 mètres aux Jeux de 1924, et héros du film Les chariots de feu. Ce fervent chrétien disait ressentir la joie de Dieu quand il courait. Il expliquait aussi ses victoires avec cette phrase célèbre : « Le secret de ma réussite sur 400 mètres, c’est que je cours les 200 premiers mètres aussi vite que je le peux. Et ensuite, pour les 200 mètres restants, avec l’aide de Dieu je cours encore plus vite. » C’est une belle citation pour nous aider, adultes comme enfants, à passer un cap psychologique quand l’effort physique semble devenir trop difficile. Mettons toujours nos efforts entre les mains du Seigneur, et rappelons-nous qu’Il nous a créés pour cela.

Louer en dansant

shutterstock_1040560213
Shutterstock

Combien de passages de la Bible pourrait-on citer, où la danse permet de rendre gloire à Dieu ? Ruth Saint Denis, l’une des fondatrices de la danse moderne, disait : « Je vois la danse comme un moyen de communication entre le corps et l’âme, qui exprime ce qui est trop profond pour être dit avec des mots. » Que ce soit dans la rigueur d’un cours de ballet ou en toute liberté dans sa cuisine, il y a quelque chose dans la danse qui unit l’âme et le corps comme peu d’autres mouvements le permettent.


FRANCK LEGROS

Lire aussi :
La danse au service de l’évangélisation

Louer en jouant

ZABAWA Z RÓWIEŚNIKAMI
Shutterstock

L’avantage du jeu est qu’il englobe toute forme d’activité physique. Pour les coureurs, la course est un jeu. C’est ce qui leur procure de la joie. C’est la même chose pour les danseurs, pour les footballeurs, pour tous les sportifs du dimanche. Quelle que soit la forme d’activité physique que vous ou votre famille aimez, gardez à l’esprit qu’elle est avant tout un jeu. Elle est surtout un moyen de rendre grâce à Dieu pour notre corps et tout ce qu’il peut faire. Avoir cela en tête pour toute activité que nous faisons est déjà en soi une forme de louange.


ZABAWA Z RÓWIEŚNIKAMI

Lire aussi :
Jouer ne « sert » à rien… c’est pourtant indispensable

Tags:
adoration eucharistiquelouangePrière
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale