Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 27 janvier |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Pourquoi les cloches sont-elles baptisées ?

DZWONY

Be Good | Shutterstock

Philip Kosloski - publié le 28/06/20

Si le baptême des cloches est de nature symbolique, il rappelle leur pouvoir sacramentel.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

Les cloches jouent un rôle important dans la vie de l’Église depuis de nombreux siècles, servant notamment de moyen de communication pour les prêtres et les diacres afin d’appeler les fidèles à la prière. Leur importance devient telle qu’une véritable célébration est instaurée pour les bénir, que nombreux appellent un baptême


AVEYRON

Lire aussi :
Pourquoi les cloches des églises sonnent-elles tôt le matin ?

En France, on parle de « baptême » en effet pour la bénédiction des cloches depuis le XIe siècle. À l’origine, la cloche était lavée avec de l’eau bénite par l’évêque avant de recevoir des onctions d’huile des malades et de saint-crême (un mélange d’huile d’olive et de parfum). Un encensoir était ensuite placé sous la cloche. L’évêque priait alors pour que ces sacramentaux puissent, au son de la cloche, mettre en fuite les démons, protéger des tempêtes, et appeler les fidèles à la prière. 

Bien que l’on parle de « baptême » pour la bénédiction des cloches, il ne s’agit pas d’un sacrement, mais d’une expression communément admise pour décrire cette cérémonie particulière en usage pendant plusieurs siècles. Aujourd’hui encore l’évêque ou le prêtre utilise de l’eau bénite pour bénir les cloches, même s’il ne les lave plus entièrement. 

Les extensions des sacrements

Ce cérémonial souligne le pouvoir sacramentel des cloches, lié aux sacramentaux qui sont des bénédictions, ou des objets bénis par l’Église dans le but de sanctifier nos vies et de nous conduire aux sacrements. Autrement dit, des signes sacrés qui nous procurent la grâce (une aide spirituelle) par l’intercession de l’Église. 




Lire aussi :
Pourquoi avons-nous besoin des sacrements ?

On peut également décrire les sacramentaux comme des extensions des sacrements : ils ne sont pas des sacrements en tant que tels, mais ils découlent des sept sacrements et ont pour but de nous ramener à eux. On peut comprendre facilement pourquoi les cloches sont considérées comme des sacramentaux, dans la mesure où elles nous mènent directement à la célébration de l’Eucharistie, en nous appelant à la messe le dimanche mais aussi tout au long de la semaine. 

Le texte de la bénédiction solennelle des cloches évoque justement ce rôle. En voici un court extrait :

« Les cloches sont liées à la vie de la communauté chrétienne. Leur sonnerie marque les temps de la prière, rassemble le peuple pour les célébrations liturgiques, avertit les fidèles des joies et des peines de chacun, à l’occasion des baptêmes, des mariages et des enterrements, mais aussi des événements graves qui affectent la vie de l’Église et celle de la cité. […] Ainsi, en entendant les cloches, nous nous souviendrons que nous sommes une famille, et en écoutant leur appel, nous nous rassemblerons pour manifester notre unité dans le Christ. » (Le livre des Bénédictions de 1988).
En images : ces clochers qui penchent

Tags:
Baptêmecloches
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale