Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 12 juin |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Pourquoi la quête pour la Terre sainte aura-t-elle lieu le 13 septembre ?

web3-jerusalem-city-mr_karesuando-shutterstock.jpg

Mr_Karesuando - Shutterstock

Timothée Dhellemmes - publié le 18/08/20

Traditionnellement organisée le Vendredi saint, la collecte d’aide aux chrétiens de Terre sainte a été reportée au 13 septembre par le pape François en raison de la pandémie de Covid-19. Elle sert à entretenir les lieux saints de Terre sainte et à maintenir une présence chrétienne sur la terre du Christ.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

« Ce que nous vivons aujourd’hui, c’est ce que nous essayons de vivre depuis 800 ans, grâce à l’aide des chrétiens du monde entier. Nous espérons pouvoir continuer de le faire grâce à l’aide de chacun d’entre vous, le dimanche 13 septembre prochain. » Traditionnellement organisée le Vendredi saint, la collecte d’aide aux chrétiens de Terre sainte a été décalée par le pape François au mois de septembre, en raison de la pandémie de Covid-19. Il a pris cette décision suite à la demande de frère Francesco Patton, custode de Terre sainte. Ministre provincial des franciscains de presque tout le Moyen-Orient, il a pour mission de coordonner l’accueil des pèlerins de Terre sainte, et de veiller, avec l’Église locale, sur les chrétiens de la région.

Un soutien essentiel pour les œuvres de charité

Dans un message vidéo adressé au plus grand nombre, il rappelle que la croix « caractérise et accompagne encore aujourd’hui le chemin de la petite communauté chrétienne qui vit en Terre sainte et dans tout le Proche-Orient ». Les nombreuses œuvres de charité et d’assistance assurées par les chrétiens de la région, qui reposent déjà sur un équilibre financier fragile, sont encore plus menacées par la crise du Covid-19. À Jérusalem notamment, de nombreuses familles chrétiennes tirent leurs revenus du secteur touristique. Mais avec la crise, « les pèlerins et le travail lié à leur accueil ont disparus », regrette le franciscain.

« Notre petite communauté chrétienne continue de résister, d’être le sel de l’Évangile, le levain et la lumière dans un contexte qui en a absolument besoin. »

Malgré ce contexte, « notre petite communauté chrétienne continue de résister, d’être le sel de l’Évangile, le levain et la lumière dans un contexte qui en a absolument besoin », affirme encore le frère Francesco Patton. De fait, les missions assurées par mes chrétiens en Terre sainte sont multiples : sauvegarde des lieux saints de la chrétienté, soutien de l’action pastorale des paroisses, garantie d’une éducation de qualité pour les plus de dix milles étudiants qui fréquentent les écoles chrétiennes, ou encore aide et accueil des migrants qui fuient les zones de conflit.




Lire aussi :
« Si les chrétiens d’Orient ne trouvent pas leur place de citoyens, ils partiront »

Tags:
ChrétiensCovidQuêteTerre sainte
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement