Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 02 février |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Une statue de Marie-Madeleine détruite : « Il y a d’autres façons de manifester son désaccord »

sainte Marie-Madeleine - sainte baume

Frère Patrick-Marie Bozo

Des randonneurs ont renversé et brisée en plusieurs morceaux une statue représentant sainte Marie-Madeleine dénudée.

Timothée Dhellemmes - publié le 19/08/20

Une statue de sainte Marie-Madeleine dénudée a été détruite ce samedi 15 août à proximité du couvent dominicain de la Sainte-Baume (Provence), par des randonneurs qui la jugeaient « indécente ». Le frère Patrick-Marie Bozo, prieur de la communauté, regrette une acte « très maladroit et violent ».

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

« Si on veut faire enlever une statue, on manifeste son désaccord. Mais on ne la détruit pas de la sorte ». Ce sont les mots du prieur du couvent des dominicains de la Sainte-Baume, agacé alors qu’une statue de sainte Marie-Madeleine a été renversée et brisée en plusieurs morceaux par des randonneurs, samedi 15 août dernier. Elle se trouvait à l’intérieur de la chapelle du Saint-Pilon, dans la partie varoise du massif de la Sainte-Baume où sont installés les dominicains. Sur place, les auteurs de l’acte ont laissé un mot indiquant qu’ils trouvaient la statue « indécente ».

« Il y a tout un travail derrière, donc si on veut la faire enlever, on manifeste autrement son désaccord. »

Ce sont les dominicains qui s’occupent de la petite chapelle située au sommet de la montagne, mais qui est peu fréquentée. Depuis plusieurs années, la mairie de Riboux avait entrepris des travaux pour restaurer l’édifice. « La commune a eu le mérite de lancer des travaux et d’installer la statue […] Je peux entendre que l’on ne soit pas d’accord avec la manière dont sainte Marie-Madeleine était représentée. Mais il y a tout un travail derrière, donc si on veut la faire enlever, on manifeste autrement son désaccord », martèle le frère Patrick-Marie Bozo.

IMG-20200812-WA00031.jpg
Frère Patrick-Marie Bozo

La statue en question était faite de plâtre et n’était que temporaire, en attendant la livraison de la statue définitive. Elle représentait sainte Marie-Madeleine dénudée, avec des cheveux longs et recouvrant son corps. Figure féminine et populaire des Évangiles, « la Madeleine » aurait passé les trente dernières années de sa vie dans une grotte du sud de la France, à l’endroit-même où les dominicains se sont installés en 1848.


MAGDALENE EL GRECO

Lire aussi :
Marie-Madeleine, la sainte au cœur pur

Tags:
dominicainsMarie Madeleinesainte baumestatuevandalisme
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale