Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 12 juin |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

« Il n’y a pas de sainteté sans renoncement et sans combat spirituel »

POPE ANGELUS

Antoine Mekary | ALETEIA

I.Media - publié le 28/09/20

"Le chemin de la conversion passe toujours par la croix", a insisté le souverain pontife lors de l’angélus prononcé le 27 septembre 2020 place Saint-Pierre à Rome. Il a par ailleurs précisé que le chrétien devait rejeter toute "religiosité de “façade”".

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Devant une foule très clairsemée en raison de la pluie qui s’abat sur Rome depuis l’aube, le pontife argentin a commenté l’Évangile du jour : la parabole des deux fils qui répondent et agissent différemment à la demande de leur père (Mt 21,28-32). Un récit qui révèle, selon le successeur de Pierre, que Jésus ne « remet pas en cause la conscience et sa responsabilité face au bien et au mal ».

« La conversion est un processus de purification des incrustations morales ; pour cette raison, elle n’est jamais indolore », a souligné le Souverain pontife, désireux d’expliquer aux fidèles qu’à travers l’attitude du premier fils, on comprend que « le chemin de la conversion passe toujours par la croix. Il n’y a pas de sainteté sans renoncement et sans combat spirituel ». Sortant de ses notes, le pape François a insisté sur le fait que la conversion est toujours une grâce, « une grâce qu’il faut demander ».

Publicains et prostituées : des « privilégiés de la Grâce »

Depuis les fenêtres du palais apostolique, le successeur de Pierre a ainsi assuré que « l’obéissance ne consiste pas à dire ‘oui’ ou ‘non’, mais à agir, à cultiver la vigne, à faire advenir le Royaume de Dieu ». Il a ensuite expliqué que, par cette parabole, « Jésus veut dépasser une religion comprise uniquement comme une pratique externe et habituelle, qui n’affecte pas la vie et les attitudes des gens ».

Fustigeant les représentants d’une « religiosité de ‘façade' », à l’instar du premier fils qui dit obéir mais qui ne le fait pas, l’évêque de Rome a toutefois mis en garde les fidèles. Cette critique, « ne doit pas nous amener à penser que ceux qui ne suivent pas les commandements et la morale de Dieu font bien ». De même, le pape François a rappelé que « Jésus ne désigne pas les publicains et les prostituées comme des modèles de vie ». En réalité, ils sont comme « des ‘privilégiés de la Grâce’, que Dieu offre à quiconque s’ouvre et se convertit à Lui ».




Lire aussi :
Pour le combat spirituel, méfiez-vous des armes en toc

Tags:
Angeluscombat spirituelConversiongrâceSaint
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement