Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 07 février |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Ce que les bergers peuvent nous apprendre de la foi

Annunciation to the Shepherds

Public Domain

Philip Kosloski - publié le 01/01/21 - mis à jour le 10/11/21

Comme les bergers, nous hâtons-nous pour aller à la rencontre de Dieu chaque jour ?

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

L’évangile de saint Luc raconte que la nuit de Noël, les bergers « se hâtèrent d’y aller, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire » (Lc 2, 16). Notre foi partage-t-elle une telle hâte dans notre quête de Dieu?

Le pape émérite Benoît XVI traite ce passage dans son homélie de la messe de minuit de 2012.

À peine les anges se furent-ils éloignés que les bergers se disaient entre eux : Allons jusque là-bas, à Bethléem et voyons cette parole qui s’est réalisée pour nous (cf. Lc 2, 15). Les bergers partirent donc en hâte vers Bethléem, nous dit l’évangéliste. Une sainte curiosité les poussait à voir dans une mangeoire ce petit enfant, dont l’ange avait dit qu’il était le Sauveur, le Christ, le Seigneur. La grande joie, dont l’ange avait parlé, avait touché leur cœur et leur donnait des ailes.

La sainte curiosité

Il est intéressant de constater que cette « sainte curiosité » est comparable à celle d’un enfant pour quelque chose de nouveau qui laisserait tout de côté pour apprendre tout ce qu’il peut de cette nouveauté. Cette facette des bergers permet de réfléchir sur notre propre approche vers Dieu et si nous avons cette curiosité qui nous pousse à nous hâter.

Les bergers sont partis en hâte. Une sainte curiosité et une sainte joie les poussaient. Parmi nous, il arrive peut-être très rarement que nous nous hâtions pour les choses de Dieu. Aujourd’hui, Dieu ne fait pas partie des réalités urgentes. Les choses de Dieu, ainsi pensons-nous et disons-nous, peuvent attendre. Pourtant, il est la réalité la plus importante, l’Unique qui, en dernière analyse, est vraiment important. Pourquoi ne devrions-nous pas être pris, nous aussi, par la curiosité de voir de plus près et de connaître ce que Dieu nous a dit ?

Tant que dure la saison de Noël, prions Dieu « afin que la sainte curiosité et la sainte joie des bergers nous touchent, nous aussi en ce moment, et allons donc avec joie là-bas, à Bethléem – vers le Seigneur qui, aujourd’hui aussi, vient de nouveau vers nous. »




Lire aussi :
« L’Adoration des bergers » de Fragonard : le mystère de l’Incarnation figuré avec brio

Tags:
epiphanieFoihomeliesNoëlPape Benoît XVI
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale