Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 21 juin |
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

L’infographie qui montre l’évolution des prénoms donnés aux Français depuis 120 ans

bébé

Elena Stepanova I Shutterstock

Rachel Molinatti - publié le 12/01/21

Sur Twitter, un internaute a publié une infographie animée en deux volets qui permet de se rendre compte de l'évolution des prénoms en France depuis 1900.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Vous êtes en panne de prénom pour votre prochain enfant ? À partir des données publiées par l’Insee, un internaute professeur de sociologie a créé une infographie animée en deux volets – un pour les garçons, un pour les filles – montrant l’évolution des prénoms en France depuis 1900. Et si certains prénoms, longtemps inusités, ne semblaient jamais devoir revenir sur scène, vous ne serez pas au bout de vos surprises.

Chez les filles, Marie est resté largement en tête jusque dans les années 1960 où Sylvie, Nathalie, Isabelle l’ont prise de vitesse. Puis le prénom est revenu et il est resté dans le haut du tableau dans les années 1990 avant la gloire des prénoms courts à la Emma, Jade et Alice qui l’ont détrôné. Il est d’ailleurs amusant de voir que des prénoms à l’ancienne tels que Rose ou Louise sont revenus dans le haut du panier ces dernières années. Du côté des garçons, Jean (et ses dérivés composés) est resté longtemps en tête avant de s’éclipser, tandis que ces dix dernières années, des prénoms plus « traditionnels » tels que Louis, Gabriel, Jules ou Raphaël semblent avoir été plébiscités.

En images : Ces noms de saints qui sont devenus des prénoms

Tags:
Franceprénom
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement