Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 22 juin |
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

« Pieces of a woman », un film choc sur la perte d’un enfant à la naissance

Sans-titre20.jpg

IMDb

"Pieces of a Woman" avec Vanessa Kirby.

Mathilde de Robien - publié le 21/01/21

Diffusé sur Netflix depuis le 7 janvier, "Pieces of a woman" s’empare de manière crue et réaliste du douloureux sujet du deuil périnatal. Si le film n’épargne en rien le spectateur, il a le mérite d’apporter un éclairage saisissant sur des drames intimes auxquels sont confrontés certains couples.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Rares sont les films qui décrivent avec autant de justesse et de réalisme le deuil d’un couple face à la mort de son nourrisson. Sans doute est-ce dû à la magistrale interprétation de Vanessa Kirby (la princesse Margaret dans The Crown), récompensée à raison par le Prix d’interprétation féminine à la Mostra de Venise, mais aussi à l’histoire personnelle du réalisateur hongrois Kornel Mundruczo et de sa compagne Kata Wéber, auteur du scénario, confrontés à la perte de leur enfant durant la grossesse. Un film résolument réaliste, voire cru, si l’on pense aux 24 longues minutes de plan séquence qui plongent le spectateur dans une scène d’accouchement, quasiment en temps réel, à l’issue fatale.




Lire aussi :
Peut-on perdre un enfant et continuer à être heureux ?

Pieces of a woman, dont le titre est directement tiré des carnets de notes dans lesquels Kata Wéber écrivait à sa fille, raconte le cheminement de Martha, de ce moment où elle se mure dans un silence incompréhensible pour ses proches, jusqu’à l’acceptation, et la reconstruction. Sans tomber dans le pathos, le film explore les sombres répercussions que peut entraîner la mort soudaine et tragique d’un tout petit : le silence qui s’installe, le couple qui s’éloigne, les proches qui vacillent entre intrusion insupportable et indifférence… Y sont évoquées également la question du don du corps à la science, et celle, délicate, de la responsabilité du décès.

Une recherche de coupable qui donne lieu à une magnifique scène dans laquelle Martha réalise que ni la reconnaissance de la culpabilité de la sage-femme, accusée de négligence, ni tous les dédommagements possibles, ne pourront ramener sa fille. « De quel droit ferais-je endurer cette douleur à quelqu’un d’autre alors que je sais que ce n’est pas ce qu’elle voulait, pas du tout. Ce n’est pas pour ça que ma fille est venue dans ce monde, le temps qu’elle y est restée. » Sa manière de reconnaître l’existence, trop courte, de son enfant, et de lui donner un sens.

WEB2-AFFICHE-CINEMA-IMDB
IMDb

« Pieces of woman » de Kornél Mundruczó et Kata Wéber avec Vanessa Kirby, 2h06, sortie le 7 janvier 2021 sur Netflix

Tags:
deuil
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement