Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 21 mai |
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

La basilique Sainte-Sabine, la perle du l’Aventin

shutterstock_1687399903.jpg

By NICOLA MESSANA PHOTOS | Shutterstock

Marinella Bandini - publié le 16/02/21

Pour le Carême, Aleteia vous propose de (re)découvrir l'ancienne tradition des chrétiens de Rome en cheminant à travers les "églises stationnaires". Un pèlerinage artistique et spirituel à vivre chaque jour jusqu'au 11 avril.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

On l’appelle la « perle de l’Aventin ». Pour atteindre la basilique de Sainte-Sabine de Rome, au sommet d’une colline, il faut affronter une montée particulièrement raide. Un effort physique qui rappelle l’ascension spirituelle ! C’est sans doute pour cela qu’elle a été choisie comme église stationnaire pour le mercredi des Cendres, le premier jour du carême.

Construite au Ve siècle, la basilique et a été modifiée à plusieurs reprises. Aujourd’hui, grâce aux restaurations, elle a retrouvé son style d’origine. Parmi les « perles » que l’on peut découvrir, le portail en bois du Ve siècle. L’un de ses panneaux représente le Christ en croix au milieu du bon et mauvais larrons : ce serait la plus ancienne représentation de la crucifixion.

basilique sainte sabine
Peter1936F (CC BY-SA 4.0) via Wikimedia Commons

La crucifixion, détail de la porte de la basilique Sainte-Sabine.

Depuis 1218 la basilique appartient aux dominicains. C’est là où vécu saint Dominique, fondateur de l’Ordre, et sa cellule est toujours visible aujourd’hui. Selon la Tradition, le diable lui aurait jeté une pierre pendant qu’il priait mais ayant raté sa cible, celle-ci s’est brisée sur une pierre tombale. La pierre est toujours conservée dans la basilique.

En ce début de Carême, cette histoire est un avertissement pour intensifier la prière, le jeûne et la charité. Des pratiques encouragées par l’Église car considérées comme des armes spirituelles contre la tentation.

Et maintenant – oracle du Seigneur – revenez à moi de tout votre cœur, dans le jeûne, les larmes et le deuil ! Déchirez vos cœurs et non pas vos vêtements, et revenez au Seigneur votre Dieu, car il est tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d’amour, renonçant au châtiment » (Jl 2, 12-13).


ASH FRONT

Lire aussi :
Le carême, la seule impatience digne de foi

Découvrez la basilique Sainte-Sabine en cliquant sur le diaporama :

Tags:
CarêmeRome
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement