Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 14 juin |
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

Samuel, bientôt prêtre, a refusé un contrat à la Roma pour signer avec Dieu !

SOCCER-PLAYER-shutterstock_1687861552.jpg

Master1305 / Shutterstock

La rédaction d'Aleteia - publié le 23/04/21

Il y a onze ans, Samuel Piermarini a refusé de signer un contrat professionnel avec l’un des meilleurs clubs italiens, la "Roma". Une décision courageuse qu’il ne regrette pas : devenu diacre, il doit être ordonné prêtre par le pape François ce dimanche 25 avril, dans la basilique Saint-Pierre.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Il a troqué le maillot de football pour la soutane. À 28 ans, Samuel Piermarini fait partie des neuf diacres qui seront ordonnés prêtres par le pape François, évêque de Rome, ce dimanche 25 avril. Pourtant, le 23 janvier 2010, la vie de Samuel aurait pu prendre un tout autre tournant. Passionné de football, le jeune gardien de but évoluait à un très haut niveau et venait tout juste d’être repéré par l’entraîneur de l’équipe de jeunes de la Roma, le club de la capitale italienne. « Nous avions passé une semaine de tests, les autres candidats et moi-même. Puis est venu le jour où Stramaccioni (l’entraîneur de l’époque, NDLR), m’a dit : “D’accord, tu vas bien, on t’emmène, viens signer”. Mais j’ai répondu que je ne pouvais pas », se souvient-il, dans une interview au journal italien La Republicca.

« Pour le garçon de 17 ans que j’étais et qui avait grandi avec Gianluigi Buffon comme modèle, c’était un rêve qui se réalisait : il était temps de tout miser sur le football », raconte Samuel. « Mais je n’avais pas envie de bouleverser ma vie, et je réalisais que je voulais faire autre chose (…). J’ai commencé à balbutier des excuses un peu maladroites, et je me souviens du coach imperturbable qui me regardait avec l’air de quelqu’un qui se disait : es-tu stupide ? ». Un an plus tard, après avoir refusé le poste à la Roma et continué de jouer pour une plus faible équipe, celle d’Ostiamare, Samuel pris la décision d’entrer au séminaire diocésain Redemptoris Mater. « Soyons clair, ce n’est pas pour autant que j’ai arrêté d’être gardien de but », prévient-il. Il s’est notamment distingué pendant ses années de séminaristes dans le tournoi « Clericus Cup », organisé pour et par les prêtres et séminaristes en Italie. « Pour la plus grande gloire de Dieu ! »

Tags:
FootballordinationRomeseminaire
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement