Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 22 mai |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

130 prêtres ordonnés en France en 2021, un chiffre en légère augmentation

Article réservé aux membres Aleteia Premium
ordination nanterre

© Marc-Antoine Mouterde

Ordination du diocèse de Nanterre, 2021.

Caroline Becker - publié le 24/06/21

Sur les 130 prêtres ordonnés en 2021, 79 ont choisi d'être prêtres diocésains. 41 prêtres sont issus d'une communauté non religieuse ou d'une société de vie apostolique et 12 sont prêtres religieux.

Bonne nouvelle ! En 2021, les évêques de France vont ordonner 130 prêtres. C’est un peu plus que l’an dernier où 123 hommes avaient été ordonnés dans tout l’Hexagone. Parmi les nouveaux prêtres, 79 seront diocésains, 41 issus d’une communauté ou d’une société de vie apostolique au service d’un diocèse. La communauté Saint-Martin se distingue avec 26 nouveaux prêtres. Pour sa part, la Communauté de l’Emmanuel ordonnera 8 nouveaux prêtres dont 5 ont décidé de se mettre au service d’un diocèse. Le Chemin Neuf compte, quant à lui, 7 nouveaux prêtres. 12 prêtres sont des religieux ordonnés (cisterciens, bénédictins, Assomptionnistes, jésuites, frères de Saint-Jean…) et enfin trois seront ordonnés au service d’un diocèse célébrant selon la forme extraordinaire du rite romain (Institut du Bon Pasteur, Fraternité sacerdotale Saint-Pierre).

Cette année, une poignée seulement de diocèses ordonnera plus d’un prêtre. Paris se distingue avec 12 nouveaux prêtres. Viennent ensuite les diocèses de Fréjus-Toulon (6 ordinations) et Nanterre (5 prêtres). Le diocèse de Rennes va ordonner, quant à lui, 4 prêtres tandis que Lyon va compter 3 nouveaux prêtres. La plupart des autres diocèses ordonnera un seul prêtre, certains aucun hélas. Pour le diocèse de Perpignan, l’année 2021 est synonyme de joie ! Damien de Ricard sera ordonné par Mgr Norbert Turini, un événement qui n’était pas arrivé depuis huit ans ! Au diocèse de Verdun, l’ordination de Benoit Bizet est aussi particulièrement attendue, la dernière remonte à 2016.

Ces futurs prêtres ont suivi une longue formation qui dure six ans et qui se décompose en quatre grande parties : la formation spirituelle (prière, liturgie et célébration de l’Eucharistie, accompagnement personnel), la formation intellectuelle (étude de sciences religieuses, philosophie, sciences humaines…), la formation humaine et la formation apostolique et pastorale (participation à ce qui fait la vie du prêtre dans des lieux où l’Église est présente). Dieu appelle à tout moment de la vie, comme en témoignent leurs âges variés : Jacques Platon, diacre et assistant de l’archevêque Mgr David Macaire au diocèse de Fort-de-France (Martinique), a 51 ans ! À Tours, le futur prêtre Florian Dequet a tout juste 28 ans. En moyenne, les futurs prêtres ont entre 30 et 35 ans.

Chaque année, les ordinations ont lieu à proximité de la fête des apôtres saint Pierre et saint Paul, véritables piliers de l’Église, célébrés le 29 juin. Par l’ordination, le nouveau prêtre reçoit le caractère sacerdotal « qui le configure au Christ Prêtre pour le rendre capable d’agir en la personne du Christ Tête » ; il s’agit d’une marque définitive, au même titre que le baptême et la confirmation. Cette année, plusieurs ordinations presbytérales ont eu lieu durant le week-end du 19-20 juin. Beaucoup auront lieu ces 26 et 27 juin. Certains diocèses ont programmé les célébrations début juillet voire à la rentrée.

Lisez cet article
gratuitement
En créant votre compte gratuitement vous pourrez accéder à l'ensemble des articles d’Aleteia, sans aucune limitation, ainsi que rédiger des commentaires.
Lire gratuitement en s'inscrivant
Déjà membre ?

Tags:
ordinationsPrêtre
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement