Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 15 juin |
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Une (autre) bonne raison de faire le chemin de Compostelle !

WEB2-FONTAINE-VIN-IRACHE-CC.jpg

CC BY 2.0

La fontaine à vin d'Irache, en Navarre (Espagne).

Merche Crespo - publié le 26/06/21

La bodega d’Irache, en Navarre (Espagne) ravit le palais des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle depuis 1991. Sa particularité ? Être une fontaine de vin rouge gratuite, héritière de la tradition des moines du monastère de Santa María la Real, qui offraient du vin aux pèlerins. Découverte.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

« J’avais soif, et vous m’avez donné à boire ». Ce passage de la Bible (Mt 25, 35) occupe une place toute particulière dans les souvenirs de celles et ceux qui, achevant péniblement une randonnée sous un soleil de plomb, ont vu un riverain se porter au-devant d’eux avec de l’eau bien fraîche pour les désaltérer ou sont tombés avec joie sur une source d’eau fraîche. Si ces bonnes âmes et ces lieux rafraîchissants tant convoités se trouvent sur tous les sentiers du monde, à Estella, en Navarre, sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, il en existe un pour le moins… tanique.

Située tout proche du monastère Santa María la Real d’Irache à Estella (Navarre), la bodega d’Irache est une fontaine à vin. Inaugurée en 1991 et digne héritière de la tradition des moines du monastère qui offraient du vin aux pèlerins, elle fonctionne de 8h du matin à 8h du soir. Elle est compose de deux robinets, un d’eau et l’autre de vin.

Une tradition qui remonte au Xe siècle

La tradition d’inviter les pèlerins de passage dans la région à boire un verre de vin aurait commencé au Xe siècle, lorsque le monastère bénédictin de Santa María la Real à Irache a été fondé. À l’époque, plus de la moitié des pèlerins qui entamaient le chemin de Compostelle n’allait pas jusqu’au bout en raison de la fatigue, de la maladie, des pillages et de la mauvaise signalisation du sentier. Les moines d’Irache assistaient ainsi les pèlerins, pansaient leurs blessures, offraient abri et nourriture, et les assistaient sur le plan spirituel. 

Tags:
PèlerinageSaint-Jacques-de-Compostellevin
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement