Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 16 avril |
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

Deux scapulaires et une médaille d’or, la fabuleuse journée de Piotr Kosewicz aux Jeux paralympiques

safe_image.jpeg

Fot. Bartłomiej Zborowski | Polski Komitet Paraolimpijski

La rédaction d'Aleteia - publié le 01/09/21

Tout juste médaillé d’or aux Jeux Paralympiques de Tokyo, ce dimanche 29 août, le lanceur de disque polonais Piotr Kosewicz a attiré l’attention de nombreux médias grâce aux deux scapulaires qu’il portait autour du cou pendant tout le concours. L’occasion de livrer un puissant témoignage de foi.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

« Je suis une personne très religieuse. Sans la foi, je n’aurais pas trouvé la force de me battre pour l’or » : ce dimanche 29 août, alors qu’un journaliste d’une importante chaîne de télévision sportive polonaise l’interrogeait sur les deux scapulaires qu’il porte toujours autour du cou, Piotr Kosewicz n’a pas hésité à témoigner de la présence réconfortante de Dieu dans sa vie. Quelques minutes plus tôt, il remportait le concours de lancer de disque, grâce à un lancer de plus de 20 mètres.

Dieu m’a donné cette victoire d’une manière ou d’une autre.

Sur la piste d’athlétisme du stade olympique de Tokyo, sa présence a été particulièrement remarquée cet après-midi là, non seulement pour cette fabuleuses performance mais aussi par ses deux scapulaires, parfaitement visibles autour de son cou. Fervent chrétien, l’athlète paralympique de 47 ans n’a jamais perdu la foi, malgré un accident survenu à l’âge de 14 ans et à cause duquel il se déplace désormais en fauteuil roulant. « Dieu m’a donné cette victoire d’une manière ou d’une autre. J’ai aussi prié saint Joseph », a-t-il raconté après la course.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs journalistes polonais ont relayé son témoignage rafraîchissant, publiant des photos de Piotr Kosewicz avec ses scapulaires. Le cœur sacré de Jésus et la Vierge Marie y sont très distinctement représentés. Fait de carrés de tissu marron reliés par des cordons, le scapulaire est conçu comme une réplique miniature de l’habit monastique, raison pour laquelle il est en toile brute. Il est porté comme un signe visible de l’alliance d’une personne avec la Vierge Marie.

Tags:
jeux olympiquesScapulaireSport
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement